The L Word Study

Forum d'etudes sur les représentations des lesbiennes dans la série The L Word
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
SexToy
Julie McCoy


Nombre de messages : 6687
Age : 44
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Ven 18 Oct - 16:14

:missgreen: a écrit:
je suis sûre que certaines lesbiennes s'y retrouvent.
Peut-être, qui sait ?
Toi tu t'y retrouves ?

Citation :
LA sexualité n'est pas non plus UNIVERSELLE, si ?
Ben non, justement.

_________________
Je suis une sorcière queer (blog)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://extincteur.blogspot.com
:missgreen:
The Lust World


Nombre de messages : 3818
Age : 35
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Ven 18 Oct - 16:33

SexToy a écrit:
:missgreen: a écrit:
je suis sûre que certaines lesbiennes s'y retrouvent.
Peut-être, qui sait ?
Toi tu t'y retrouves ?
CURIEUSE langue

Mais non, jpeux pas dire que j'irais jusqu'à me retrouver, mais ces scènes ne m'ont pas non plus ultra-outrée (oh j'aime bien ce mot, "ultra-outrée" mdr), j'ai juste trouvé que c'était quand même un peu long, finalement (à quoi bon? Mais c'était ptet pour conserver le "rythme" du film). C'est le parti pris de tout réalisateur, alors bon ok ici c'est quand même un peu gênant de se dire que c'est un homme qui n'y connait sans doute pas grand chose qui "impose" (pcq c'est lui qui filme et dirige, quoi, nous en tant que spectateur on peut rien y faire) sa vision, mais bon d'un autre côté, si on se retrouvait TOUT LE TEMPS dans TOUS les films qu'on voit, ce serait pas non plus la joie. C'est ça aussi après tout le cinéma, non ? Accepter de se faire "prendre par la main" par quelqu'un qui nous montre quelque chose... Le problème étant ici qu'on attendait énormément, puisqu'on se sent tellement "concernées", que c'est pas tous les jours qu'une histoire aussi forte est "appliquée" à un couple de femmes (même si tout le monde s'accorde à dire que c'est de l'"Amour universel" et qu'on oublie même presque au final que ce sont 2 femmes), et qu'on avait aussi le point de repère fort en émotions aussi qu'était le roman graphique...

Parce que oui moi perso je trouve (surtout) dommage qu'il n'ait pas réussi à faire passer ce que faisait passer le dessin de Julie Maroh. En termes d'émotions, de force, de conscience, de plein de choses en fait. Ca prouve bien aussi quelque part que la richesse de l'Art, bein c'est d'être multiple. Un roman graphique n'est pas un film. Et inversément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
golden apple
The Last Word


Nombre de messages : 5388
Age : 40
Localisation : france
Date d'inscription : 15/01/2008

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Ven 18 Oct - 16:46

Moi je m'y suis retrouvée dans plein de partie du film mais pas dans la scène d'amour la plus longue... C'est vrai que les gémissements m'ont gênée ainsi que les claques,
J'ai quand même l'impression que ce film ne laisse pas indifférent on l'aime et on les déteste à la fois...
L'histoire d'amour est quand même belle au fond...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wiwi
Julie McCoy


Nombre de messages : 11869
Age : 39
Localisation : somewhere in between
Date d'inscription : 07/12/2005

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Ven 18 Oct - 20:12

Honnêtement, je me fous que ce soit un homme, une femme, un lapin, une truite qui ait réalisé le film.
La seule chose qui me gêne est le non respect de certains traits de la BD, mais peut-être que je m'y attendais trop, sans penser "adaptation libre".
Quant aux scènes de sexe, de toute façon elles ont fait parler, réalistes ou pas pour une lesbienne. Peut-être un peu trop surlignées, mais en tout cas crues, et c'est comme ça que je vois cette histoire, ces scènes, de sexe ou de rupture.
A fleur de peau, à fleur de sexe.
On ne peut pas s'attendre à voir une représentation exacte de nos ébats, dans tous ses détails, parce qu'on a toutes une sexualité qui s'exprime différemment.
Mais pareil pour les hétéros, qui ne se projettent pas non plus dans toutes les scènes de cul des films visibles hors carré blanc.

J'ai aimé et j'ai détesté ce film
je me suis posé la question, j'avais envie et j'ai hésité avant d'y aller
et puis finalement , je n'ai écouté personne, lu aucune critique et me suis fait ma propre opinion.

Je n'irais pas revoir un Kechiche
Je relirais la BD
Je me reverrais le film un de ces jours quand il sera dispo en dvd
et j'en ai toujours quelques images qui m'appartiennent dans la tête

_________________
*Me Muero Por Besarte* / I'm a S** Dealer / Nobody's own you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
golden apple
The Last Word


Nombre de messages : 5388
Age : 40
Localisation : france
Date d'inscription : 15/01/2008

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Dim 20 Oct - 11:08

Moi je retournerai voir Kechiche mais je ne sais pas s'il va faire rapidement un film après ça.. Vu ce que j'en ai lu...


Bon les filles on fait un film ensemble lol qui sera ce que l'on veut voir... Ou une bd ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wiwi
Julie McCoy


Nombre de messages : 11869
Age : 39
Localisation : somewhere in between
Date d'inscription : 07/12/2005

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Dim 20 Oct - 11:40

Va pour la BD, toi aux crayons et Sex toy et Johnny à l'écriture, pour se compléter sur différents personnages

_________________
*Me Muero Por Besarte* / I'm a S** Dealer / Nobody's own you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:missgreen:
The Lust World


Nombre de messages : 3818
Age : 35
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Dim 20 Oct - 19:13

N'empêche quand je vois nos réactions et la façon dont on "appréhende" le film après avoir lu la BD, je suis bien contente de pas être fan hardcore de Batman ou des X-Men et autres Avengers en bouquin, pcq ça doit être bien violent aussi de subir toutes les adaptations ciné mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
golden apple
The Last Word


Nombre de messages : 5388
Age : 40
Localisation : france
Date d'inscription : 15/01/2008

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Lun 21 Oct - 7:44

wiwi a écrit:
Va pour la BD, toi aux crayons et Sex toy et Johnny à l'écriture, pour se compléter sur différents personnages
Et toi a la plume et au dessin ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mati
Dana's jokes!


Nombre de messages : 2074
Age : 29
Localisation : pau (64)
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Lun 21 Oct - 18:29

:missgreen: a écrit:


Je vais essayer de trouver des gens qui ont vu le film AVANT de lire la BD  
c'est mon cas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:missgreen:
The Lust World


Nombre de messages : 3818
Age : 35
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Lun 21 Oct - 20:31

mati a écrit:
:missgreen: a écrit:


Je vais essayer de trouver des gens qui ont vu le film AVANT de lire la BD  
c'est mon cas
Et alors, donc ? Tes impressions ? Tu as aimé le film avant de découvrir la BD ? Tu es déçue par l'un ou l'autre au final ? Ou la BD "complète" quelque part la façon dont tu avais perçu le film ? etc etc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mati
Dana's jokes!


Nombre de messages : 2074
Age : 29
Localisation : pau (64)
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Lun 21 Oct - 21:34

il y aura des éléments de l'histoire BEAUCOUP:

Je ne sais toujours pas si j'ai aimé le film. Il y a beaucoup de choses qui m'ont dérangées ou qui m'ont fait sortir du film mais en tout cas j'ai aimé Adèle. Ce personnage est un des plus forts que j'ai vu de mes aventures cinéphilies. et j'en ai vu des paquets de films et de personnages. Celui là m'a touché, m'a parlé. Je me suis beaucoup attaché à cette nana qui cherche à être heureuse, qui se casse la gueule, qui découvre l'amour, qui le perd, qui se retrouve seule et incomprise (et qui se rend compte qu'elle l'a été toute sa vie). Les gros plans aident beaucoup. Sa bouche, ses mains, ses fesses, ses seins, ses larmes, ses sourires, ses crises d'angoisse, son rire, ses orgasmes, sa tristesse, sa solitude.. tout ça m'a accompagné pendant plusieurs jours après le visionnage. j'ai beaucoup pleuré aussi vu que sa tristesse s'est mélangée à la mienne

Pour le film en lui même, les trois heures ont filées à une vitesse folle et ça aurait pu durer encore et encore sans problème. Il ne se passe pas grand chose en soit mais je ne me suis pas ennuyé.

J'ai aimé sa relation avec sa camarade qui l'embrasse "juste comme ça" alors qu'Adèle ça y est elle est déjà partie à 100 à l'heure (qui nous montre bien que le personnage est excessif et passionnel !)

J'ai beaucoup aimé les rencontres dans la rue et le bar, les scènes de rendez vous aux parcs, les discutions, les regards, le premier baiser
(franchement super mignon!) entre Emma et Adèle

J'ai aimé ce coup de foudre, cette passion dévorante qui ne tient que par le sexe car il est évident que tout les oppose. Cette relation passionnelle. Les je t'aime n'ont pas lieu d'être, tous les gestes et regards le crient. Une passion qui s'éteindra lorsque le sexe ne sera plus. Restera la tendresse mais ce ne sera pas suffisant.

Mais surtout la scène du café à la fin qui, pour moi, regroupe pendant ces quelques instants toutes les émotions perçues pendant tout le film : amour, passion(=sexe), tendresse, gène, incompréhension (qui est cette femme que j'ai aimé ? pourquoi cette femme ne m'aime plus et pourquoi ne m'a t elle pas aimé comme je suis ?), tristesse, abandon,.. les dialogues sont justes, posés, percutants, désespérés ("tu ne m'aimes plus?" ) durs ("non.. j'ai une grand tendresse pour toi"). la passion revient l'espace d'un baiser fiévreux et désespéré, deux mains qui se serrent, une troisième entre des jambes, des larmes,.. Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux sont extraordinaires. Il faut avoir un talent fou et être un grand metteur en scène pour accéder à ce genre de résultat, à ce degré de jeu, à une mise en scène aussi minimaliste mais qui va droit au coeur.


Il est dommage que le reste ne suive pas cette direction sensible et subtile.

Je n'ai pas aimé la façon dont Kechiche a présenté les différences de milieu entre Emma et Adèle (trop vulgaire la comparaison huître/pâtes) et le fait qu'il présente le milieu artistique comme pédant et non ouvert d'esprit (Emma la peintre ne veux pas comprendre ni accepter qu'Adèle s'épanouisse dans son métier d'institutrice, et au final c'est pour ça qu'elle la quitte. ce n'est pas une histoire de tromperie, c'est juste qu'elle a honte)

Je n'ai pas aimé la façon dont il nous tient la main pour nous montrer comment Adèle apprend la vie (avec les livres scolaire. Marivaux, etc). Adèle apprend ce qu'est le coup de foudre dans un livre et bam le lendemain elle le vit ! trop fort..

Et je n'ai pas aimé les deux grosses scènes de cul. j'ai eu l'impression de voir du catch. tout le cadre change à ce moment là, il n'y a plus de gros plans mais des plans larges, la lumière est travaillé et le son est amplifié. Je me suis senti agressé, je n'ai pas l'habitude d'être gêné mais là je l'ai été. j'ai même détourné les yeux tellement  rien n'est réaliste, rien n'est sensuel, rien n'est beau. MAIS je peux comprendre ce choix de les présenter de cette façon. Le personnage d'Adèle bouffe tout pendant le film. Elle bouffe ses pâtes, son kebab, ses cheveux, ses livres, ses gâteaux. Elle bouffe donc Emma, la bouche d'emma, les seins d'Emma, le sexe d'Emma etc. Le personnage est excessif, il fait soit tout soit rien.

les deux plus petites scènes qui sont des fantasmes sont magnifiques par contre. les deux femmes sont ensembles aussi et là c'est réaliste, beau, excitant même.

Pour ces différences il peut y avoir plusieurs raisons : comme je l'ai dit plus haut, Kechiche à voulu représenter la passion dévorante et pulsionnelle. Le sexe pulsionnel n'est pas beau, n'est pas doux, nous sommes plus proche de l'animal que du petit couple du vendredi soir. On peux aussi penser que comme il a filmé beaucoup de ces scènes, au montage il ai mis plein de bouts à la suite sans qu'il y ait de "logique de narration" mais comme une volonté de montrer qu'elles se bouffent dans tous les sens en même temps et de toutes les façons possible. ou bien alors évidemment il les a montré de cette façon parce qu'il n'y connait rien.. tout me semble sensé..

Il aurait été parfaitement faisable de représenter tout cela de manière réaliste en admettant ne pas savoir mettre en pratique ces idées et d'engager une consultante extérieur (les Wachowski l'ont bien fait ! ) dommage.

Mais au delà de tous ces éléments, de tout ces côtés grossiers, il reste beaucoup de choses : les deux actrices (même si Adèle éclipse carrément Léa), l'histoire d'amour et l'histoire de vie, le montage, la lumière, la musique.


Et le visage d'Adèle...



une belle critique qui pense comme moi mais avec des mots plus recherchés


Après pour la BD que j'ai lu cette aprem : c'est une belle histoire mais si elle avait été présentée comme ça sur l'écran je me serais ennuyé. mais c'est toujours une histoire d'identification. je me suis attaché à la Adèle du film comme j'ai trouvé la Emma de la BD plus intéressante de part ses peurs, sa façon de voir les choses, son amour plus terre à terre. Clémentine est dans chaque vignette mais je n'ai pas trouvé son histoire très intéressante mais encore une fois c'est parce que je n'ai pas vécu ce qu'elle a vécue.
les dialogues sont parfois limites (simplet voir clichés). Mais c'est une belle histoire d'amour et le dessin est magnifique. Et il y a des parties que j'aurais aimé voir dans le film comme la petite amie d'Emma (sabine) qui est là, présente ou en non dit. ou aussi Le meilleure ami de clémentine qui l'aide, qui l'accompagne toute sa vie et surtout les parents (qui sont réduits dans le film à bouffer des spaghettis ou des huîtres, c'est dommage d'avoir filmé la scène du frigo et du foutage à la porte sans l'avoir inclus dans la version ciné)

bref il faut dissocier les deux. Mais je suis consciente que c'est dur (je connais ça pour d'autres trucs). ça se fera avec le temps


Dernière édition par mati le Mar 22 Oct - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SexToy
Julie McCoy


Nombre de messages : 6687
Age : 44
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Mar 22 Oct - 12:09

golden apple a écrit:
Bon les filles on fait un film ensemble lol qui sera ce que l'on veut voir... Ou une bd ;-)
wiwi a écrit:
Sex toy et Johnny à l'écriture
perplex

_________________
Je suis une sorcière queer (blog)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://extincteur.blogspot.com
Johnny
Dana 's boulette!


Nombre de messages : 4912
Age : 32
Localisation : Anglet
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Mer 23 Oct - 9:12

Un lien intéressant sur les différences entre la BD et le film : http://blog.francetvinfo.fr/actu-cine/2013/10/09/la-vie-dadele-que-reste-t-il-de-la-bd-le-bleu-est-une-couleur-chaude.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://johnnybdetoucheditions.tumblr.com/
:missgreen:
The Lust World


Nombre de messages : 3818
Age : 35
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Mer 23 Oct - 11:04

Très chouette article Johnny, merci ! gooood2 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SexToy
Julie McCoy


Nombre de messages : 6687
Age : 44
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Mer 23 Oct - 13:35

http://www.rue89.com/rue89-culture/2013/10/23/abdellatif-kechiche-a-ceux-voulaient-detruire-vie-dadele-246826
Kéchiche règle ses compte.
C'est fou la proportion que ça prend...

_________________
Je suis une sorcière queer (blog)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://extincteur.blogspot.com
:missgreen:
The Lust World


Nombre de messages : 3818
Age : 35
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Mer 23 Oct - 14:02

SexToy a écrit:
C'est fou la proportion que ça prend...
C'est clair, la roulette de ma souris est épuisée Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SexToy
Julie McCoy


Nombre de messages : 6687
Age : 44
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Mer 23 Oct - 14:05

Oui, ça aussi ! ^_^
J'avoue que j'ai surtout lu les intertitres...

_________________
Je suis une sorcière queer (blog)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://extincteur.blogspot.com
:missgreen:
The Lust World


Nombre de messages : 3818
Age : 35
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Mer 23 Oct - 15:30

SexToy a écrit:
Oui, ça aussi ! ^_^
J'avoue que j'ai surtout lu les intertitres...
Tout pareil. D'où l'épuisement, en fait. #mauvaiscalcul lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SexToy
Julie McCoy


Nombre de messages : 6687
Age : 44
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Jeu 24 Oct - 8:03

Et ça continue...
http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/10/23/la-vie-d-adele-abdellatif-kechiche-et-le-monde_3501740_3246.html
c'est moi ou ce type a un égo gonflé comme une montgolfière ?
Ce n'est pas Léa Seydoux qui finit par plomber le film : il y contribue largement !
Pourquoi il ne dit pas simplement un truc du style «Oui, c'était un tournage difficile, mais je ne me suis pas rendu compte que ça avait été si douloureux pour tant de gens. A ceux qui en ont souffert, je présente mes excuses. Parfois, la création exige des blablabla»... ? Il en sortirait grandi...
Là, il ne fait que d'enfoncer.

_________________
Je suis une sorcière queer (blog)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://extincteur.blogspot.com
:missgreen:
The Lust World


Nombre de messages : 3818
Age : 35
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Jeu 24 Oct - 9:12

Bein si on reparlait du film alors ?
mati avait fait un super post je trouve, dans lequel je me retrouvais beaucoup. J'avais pas encore eu le temps d'y répondre...

WARNING SPOILERS donc, pour ceux/celles qui n'ont pas encore vu et/ou lu...

mati a écrit:
Je me suis beaucoup attaché à cette nana qui cherche à être heureuse, qui se casse la gueule, qui découvre l'amour, qui le perd, qui se retrouve seule et incomprise (et qui se rend compte qu'elle l'a été toute sa vie). Les gros plans aident beaucoup. Sa bouche, ses mains, ses fesses, ses seins, ses larmes, ses sourires, ses crises d'angoisse, son rire, ses orgasmes, sa tristesse, sa solitude.. tout ça m'a accompagné pendant plusieurs jours après le visionnage. j'ai beaucoup pleuré aussi vu que sa tristesse s'est mélangée à la mienne
D'où finalement le "bon côté" du titre, je ne sais pas si ça avait un rapport avec des droits ou quoi de Julie Maroh, ou si c'était une volonté de Kechiche (j'ai pas le courage de lire TOUT ce qui a été écrit sur le film, du coup on passe à côté d'infos potentiellement intéressantes de ce genre...).
Enfin bref je trouve que c'est assez juste finalement, "La Vie d'Adèle", le film, c'est ELLE.  Bien plus qu'Emma/Léa/cheveux bleus.

Et effectivement moi aussi je trouve qu'on est happé(e)s par son histoire, on s'identifie facilement. Y'a pas vraiment de filtre en fait, on se prend tout en pleine face, émotions brutes. Perso j'aime bien (après, je dis pas que je voudrais TOUS les films comme ça non plus, ce serait épuisant mdr )


mati a écrit:

J'ai aimé sa relation avec sa camarade qui l'embrasse "juste comme ça" alors qu'Adèle ça y est elle est déjà partie à 100 à l'heure (qui nous montre bien que le personnage est excessif et passionnel !)
Moi aussi j'ai bien aimé ces moments... L'adolescence... embarassé 



mati a écrit:
J'ai aimé ce coup de foudre, cette passion dévorante qui ne tient que par le sexe car il est évident que tout les oppose. Cette relation passionnelle. Les je t'aime n'ont pas lieu d'être, tous les gestes et regards le crient. Une passion qui s'éteindra lorsque le sexe ne sera plus. Restera la tendresse mais ce ne sera pas suffisant.

(...)

Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux sont extraordinaires. Il faut avoir un talent fou et être un grand metteur en scène pour accéder à ce genre de résultat, à ce degré de jeu, à une mise en scène aussi minimaliste mais qui va droit au coeur.
Pareil. Et quelque part, toute cette polémique interminable fait oublier que si les actrices sont si convaincantes, c'est AUSSI grâce au travail du réalisateur. Contesté, contestable, mais sans ça on n'aurait clairement pas le même rendu à l'écran...


mati a écrit:

Je n'ai pas aimé la façon dont Kechiche a présenté les différences de milieu entre Emma et Adèle (trop vulgaire la comparaison huître/pâtes) et le fait qu'il présente le milieu artistique comme pédant et non ouvert d'esprit (Emma la peintre ne veux pas comprendre ni accepter qu'Adèle s'épanouisse dans son métier d'institutrice, et au final c'est pour ça qu'elle la quitte. ce n'est pas une histoire de tromperie, c'est juste qu'elle a honte)
Je n'ai pas trop aimé non plus... C'est un peu (euh.. beaucoup même) facile. Tranché. Sans nuance. Même si bon, ok, c'est "la réalité" aussi, ça existe, des antagonismes du genre. Mais je trouve que c'était trop appuyé, là y'a presque des "WARNING WARNING regardez bien comme ils sont différents ces gens !!"
Les critiques l'ont fort relevé, chez nous. Et parmi ceux qui avaient lu le livre, tout le monde trouve ça dommage d'occulter toute la partie "rejet" de la famille d'Adèle. Apparemment les scènes ont pourtant été tournées mais Kechiche a fini par choisir de ne pas les inclure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mati
Dana's jokes!


Nombre de messages : 2074
Age : 29
Localisation : pau (64)
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Jeu 24 Oct - 10:39

:missgreen: a écrit:


D'où finalement le "bon côté" du titre, je ne sais pas si ça avait un rapport avec des droits ou quoi de Julie Maroh, ou si c'était une volonté de Kechiche (j'ai pas le courage de lire TOUT ce qui a été écrit sur le film, du coup on passe à côté d'infos potentiellement intéressantes de ce genre...).
Enfin bref je trouve que c'est assez juste finalement, "La Vie d'Adèle", le film, c'est ELLE.  Bien plus qu'Emma/Léa/cheveux bleus.
De ce que j'ai entendu et lu à chaque fois, c'est dû à la façon de travailler de Kechiche qui ne filme pas que sur le plateau. là il a suivi l'actrice partout, inventant des scénarios au fur et à mesure. du coup ben Clémentine est devenue Adèle. Et puis le bleu est devenue au second plan même s'il est un peu partout c'est vraiment adèle le sujet du film. Il y a avait aussi l"idée de Jocelyne.. mais bon "la vie de Jocelyne" ça le fait moins ^^

:missgreen: a écrit:
après, je dis pas que je voudrais TOUS les films comme ça non plus, ce serait épuisant mdr )
oui j'aimerais pas ça du tout.. je serais obligé de voir des grosses merdes avec des requins à 2 têtes dedans


:missgreen: a écrit:
mati a écrit:

J'ai aimé sa relation avec sa camarade qui l'embrasse "juste comme ça" alors qu'Adèle ça y est elle est déjà partie à 100 à l'heure (qui nous montre bien que le personnage est excessif et passionnel !)
Moi aussi j'ai bien aimé ces moments... L'adolescence... embarassé 
j'ai surtout aimé ce moment parce que n'ayant pas lu la BD et n'étant pas dans la BA ça avait un côté inédit et rafraichissant. je ne m'y attendais pas du tout que la nana s'assoie à côté d'elle et l'embrasse. et puis le fait qu'elle ne la rejette pas et ne fasse pas partie des camarades qui l'agresse j'ai trouvé ça cool. Et puis ça tranchait avec le caractère d'Emma qui n'est quand même pas très douce ni patiente




missgreen a écrit:
Pareil. Et quelque part, toute cette polémique interminable fait oublier que si les actrices sont si convaincantes, c'est AUSSI grâce au travail du réalisateur. Contesté, contestable, mais sans ça on n'aurait clairement pas le même rendu à l'écran...
et franchement au lieu de parler de complot partout, il devrait mettre en évidence que c'est grâce à son travail que les deux actrices sont au firmament. Tous les réalisateurs devraient bosser comme ça (enfin il y a des limites hein, j'ai lu des anecdotes des actrices pas très cool)


missgreen a écrit:

Les critiques l'ont fort relevé, chez nous. Et parmi ceux qui avaient lu le livre, tout le monde trouve ça dommage d'occulter toute la partie "rejet" de la famille d'Adèle. Apparemment les scènes ont pourtant été tournées mais Kechiche a fini par choisir de ne pas les inclure.
oui il avait tourné la scène chez les parents de Clémentine quand ils comprennent et qu'ils la virent de chez eux (elle sera dans la version dvd). et apparemment des scènes inédites comme une fausse couche, une tentative de suicide (mais pas comme dans la BD), un retour chez la mère qui était toujours contre cette homosexualité, etc. Il a voulu épurer l'histoire mais en tournant ces scènes quand même pour mettre en "condition" les actrices, pour qu'elles soient dans l'état affectif "qu'il fallait"

Est ce qu'il y a des scènes qui t'ont marquées plus que d'autre ? comme moi la scène des retrouvailles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mati
Dana's jokes!


Nombre de messages : 2074
Age : 29
Localisation : pau (64)
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Jeu 24 Oct - 10:59

mati a écrit:


J'ai beaucoup aimé les rencontres dans la rue et le bar, les scènes de rendez vous aux parcs, les discutions, les regards, le premier baiser
(franchement super mignon!) entre Emma et Adèle

allez hop j'en rajoute embarassé 


J'ai beaucoup aimé les rencontres dans la rue et le bar, les scènes de rendez-vous aux parcs, les discutions, les regards, le premier baiser (franchement super mignon!) entre Emma et Adèle. Les dialogues sont léger, trop peut être. Mais les expressions non verbales rendent les mots superflus. à titre de comparaison la BA US muette est encore plus forte que la BA française alors qu'elles montrent à peu près les même scènes. La scène du premier baiser dans le parc n'a aucun dialogue (à part "on est bien là") et elle est très forte, les sourires, les rires, les pauses, l'attente, les regards s'en chargent. La scène du bar lors de la deuxième rencontre aussi est excellente. Surtout du côté d'Adèle qui voit Emma en hauteur. Elle est présenté de profil et à contre "jour" (lampe) ce qui fait qu'on la voit bien avaler sa salive, d'un coup stressée, angoissée mais aussi contente de retrouver cette fille aux cheveux bleu..


Dernière édition par mati le Jeu 24 Oct - 14:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johnny
Dana 's boulette!


Nombre de messages : 4912
Age : 32
Localisation : Anglet
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Jeu 24 Oct - 11:31

Si je suis bien une partie des posts, il faudra me procurer le film en Blu-ray...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://johnnybdetoucheditions.tumblr.com/
mati
Dana's jokes!


Nombre de messages : 2074
Age : 29
Localisation : pau (64)
Date d'inscription : 11/06/2006

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Jeu 24 Oct - 11:41

wé comme ça tu pourras te palucher sur les scènes de cul ça sera cool.

si on prend le film comme un pur divertissement, c'est un torrent d'émotions qui te tord le ventre et te fais pleurer.
si on prend le film comme un support de critique (comme j'essaye de faire sur mon blog et sur ma revue de cinéma la7èmeobsession) il y a des choses qui coince comme je l'ai marqué dans mon texte.

mais quand tu regarde le film seul Adèle compte ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SexToy
Julie McCoy


Nombre de messages : 6687
Age : 44
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Jeu 24 Oct - 12:53

mati a écrit:
mon blog et sur ma revue de cinéma la7èmeobsession
Hémé... je découvre et... c'est vachement bien ! choc 

_________________
Je suis une sorcière queer (blog)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://extincteur.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)   Aujourd'hui à 11:50

Revenir en haut Aller en bas
 
La Vie d'Adèle / Le Bleu est une couleur chaude (LE FILM)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» pour les yeux bleus ...?
» LES MANDALAS
» La région de Jean Charest vire au bleu... CSQ !
» Bleu énorme suite à prise de sang
» Un Eco-label pour le homard bleu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The L Word Study :: Baragouinages :: Culture Lez - Cinéma, Vidéo, Musique...-
Sauter vers: