The L Word Study

Forum d'etudes sur les représentations des lesbiennes dans la série The L Word
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les filles du botaniste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
wiwi
Julie McCoy


Nombre de messages : 11869
Age : 39
Localisation : somewhere in between
Date d'inscription : 07/12/2005

MessageSujet: Les filles du botaniste   Dim 23 Avr - 14:48

voilà, voilà, c'est un film qui sort sur les écrans le 26 avril, et perso j'irais le voir...... gooood

De ce que j'en ai vu en bande annonce, il est magnifiquement tourné, emprunt de poèsie, et aidé d'une belle bande son...et qui plus est, l'actrice française qui joue dedans, est sublime...

Nan, mais, j'ai vu l'actrice chez ardisson hier, mais j'avais déja relevé la sortie de ce film dans un magazine de cinéma, et je pense très sérieusement aller le voir!


synopsis:

Dans la Chine des années 80, tous les tabous ne sont pas levés.
Min, une jeune orpheline, part faire ses études chez un botaniste de renom. Homme secret et père autoritaire, son professeur vit sur une île qu'il a transformée en jardin luxuriant. Contrainte de partager cette vie solitaire et effacée, sa fille An accueille avec joie l'arrivée de l'étudiante. Très vite complices, les deux jeunes femmes voient leur amitié évoluer vers une attraction troublante, sensuelle et interdite.
Incapables de se séparer, Min et An imaginent bientôt un arrangement dangereux pour continuer à partager le même toit...


CRITIQUE Cinema:"Des fleurs d'amour défendu"

Un décor grandiose de montagnes embrumées, pour évoquer la Chine (le film a été tourné au Vietnam, pour des raisons de censure). Des plans mobiles, épousant la grâce des éléments. L'esthétique est là, élégante et raffinée. Dans ce jardin botanique à l'ancienne, se mêlent les poisons, les plantes carnivores et les herbes aux vertus médicinales. Un paradis de nature, sensuel et odorant, où deux jeunes filles en fleurs vont s'abandonner au vertige de sentiments défendus. Dai Sijie s'attache à elles, à leur complicité grandissante, à l'émergence d'un désir saphique, comme à deux orchidées fraîchement écloses. Belles, troublantes et mystérieuses.

Min, la petite étudiante stagiaire aux yeux gris verts - métisse et orpheline, rescapée d'un tremblement de terre - et An, la fille du vieux botaniste chinois, vont s'aimer dans les vapeurs hallucinogènes, d'un amour à la fois pur et innocent, passionnel et éperdu. De ce point de vue, Les filles du botaniste pourrait être le cousin asiatique du Secret De Brokeback Mountain, dans sa version féminine. Le confinement du secret y est similaire, dans une société où l'homosexualité reste un tabou punissable de mort. Les cadres aussi, se ressemblent, exerçant la même fascination dangereuse. L'appel des grands espaces…

A l'instar d'Ang Lee, Dai Sijie se focalise sur cette relation absolue et condamnée. Comme le dit l'une des deux comédiennes : "An et Min sont comme deux enfants qui jouent avec le feu, et allument, sans le vouloir, le brasier qui va les consumer". Superbe et venimeuse, leur liaison sera fatale au père autoritaire, qui ne se remettra pas de la stupeur de la révélation. Depuis Chine, Ma Douleur, Dai Sijie - l'expatrié - n'a eu de cesse de raconter son pays, ses drames, ses interdits, au travers d'histoires qui bravent les mœurs et les traditions, bien qu'elles se veuillent en apparence plus intemporelles que contextuelles.

Ainsi, la dureté intransigeante du maoïsme, des années rouges - qui furent plutôt noires sur le plan des libertés individuelles - l'a-t-elle profondément marqué. Jusque dans sa dérision absurde (voir la subtile ironie du mainate, qui répète en boucle "Vive le Président Mao !"). Dans Balzac Et La Petite Tailleuse Chinoise, il était question des camps de rééducation intellectuelle. Cette fois, c'est la peine de mort qui passe au crible du regard sévère du cinéaste. Même si, de fait, il s'intéresse d'abord aux tragédies humaines, on ne peut s'empêcher de voir, dans Les filles du botaniste - comme dans tous ses autres films - le procès d'un régime politique définitivement mis au pilori.

[Laurence Berger]

Interview de Dai Sijie (réalisateur)

D’où vient l’idée de ce film ?
En fait j’ai commencé à travailler sur cette histoire avec Nadine Perront il y a 5 ou 6 ans, avant même d’écrire le scénario de Balzac Et La Petite Tailleuse Chinoise. Cette histoire est née d’un fait divers lu dans un quotidien chinois, qui racontait que deux jeunes femmes – travaillant toutes les deux dans la même usine, l’une comme ouvrière et l’autre en tant qu’infirmière - avaient été condamnées à mort parce qu’elles étaient homosexuelles et soupçonnées d’avoir tué le père de l’une d’entre elles. (…).
Tout comme Balzac Et La Petite Tailleuse Chinoise n’était pas un film sur la révolution culturelle, Les filles du botaniste ne traite pas de l’homosexualité féminine. C’est une histoire d’amour fusionnelle entre deux êtres et il se trouve que ces deux êtres sont des femmes. Mais il n’y a dans mon propos ni jugement sur cette relation, ni voyeurisme.

Pourquoi avoir choisi de situer le film dans les années 80 ?
L’époque intervient comme toile de fond et sert de support au déroulement de l’histoire, mais elle aurait pu se passer bien avant tout comme elle est très contemporaine. Même la Chine n’est pas un contexte nécessaire au film, qui aurait pu être tourné de nos jours dans le Chinatown de Paris ou à New York. L’important tient dans les rapports qui lient ces personnages. Même les rapports entre Cheng An et le botaniste sont très classiques : elle ne peut pas quitter son père ni son jardin. Lui le sait et s’en sert. C’est là une autre forme d’amour, de l’amour filial, que l’on rencontre dans toutes les sociétés et à toutes les époques.

Vous n’avez pas eu l’autorisation de tourner en Chine et pourtant vous souhaitiez réaliser ce film chez vous…
Je n’ai été ni vraiment surpris, ni vraiment affecté par cette décision. J’ai essayé bien sûr, mais je me suis heurté à un non ferme et définitif. Après avoir tenté par tous les moyens d’obtenir ces autorisations, nous avons contourné le problème et nous avons choisi de tourner au Vietnam. Les décors naturels y sont somptueux et très proches de ceux de la région chinoise où nous comptions filmer : la nature se fiche complètement des frontières !

Le fait d’avoir dû adapter le rôle pour une actrice occidentale ne vous a pas posé problème ?
En fait non… Je suis assez heureux d’avoir été forcé de faire d’An une métisse. Du coup, métisse, elle ne l’est pas seulement physiquement, mais aussi intellectuellement, culturellement et idéologiquement. Peu comprise et presque rejetée par les autres, elle est plus que quiconque affamée d’amour et de tendresse. L’adaptation n’a pas été très difficile : le métissage est un sujet que je connais bien puisque je suis moi-même un métisse culturel.

Contrairement à Balzac et la petite tailleuse chinoise, ce scénario a directement été écrit pour le cinéma sans passer par la case “roman”…
En général, j’écris de façon très visuelle. Je suis obligé de faire ainsi parce que j’écris en français, qui n’est pas ma langue maternelle. L’écriture littéraire est un travail solitaire. L’écriture cinématographique est un travail d’équipe. Le regard du réalisateur est primordial, mais il passe par l’environnement : celui des techniciens et des acteurs. Il faut donc ne pas se tromper dans le choix des collaborateurs qui doivent, eux aussi, être des créateurs. Un film, c’est une histoire d’amitié, de complicité et d’amour entre des hommes et des femmes qui sont lancés, ensemble, dans la même aventure.


Entetien avec Mylene Jampanoi

Quelle a été votre première impression à la lecture du scénario ?
Un sujet poétique, violent et pudique. Un scénario extrêmement bien écrit et construit. J’ai tout de suite vu le personnage que Dai Sijie pouvait me confier, il ne me restait plus qu’à le convaincre que j’étais capable de tenir ce rôle.

Le personnage est une Chinoise… et vous ?
Je suis de mère française et de père chinois. J’ai un petit côté asiatique, mais avec un gros handicap… J’ai les yeux verts qui virent au gris, ce qui n’est pas vraiment courant en Chine ! De plus j’ai été éduquée en français et, même si j’ai vaguement souvenir d’avoir appris le mandarin dans ma prime enfance, ce n’est pas une langue que je parle couramment. Bref, la difficulté était là : Dai Sijie cherchait une Chinoise et je ne l’étais pas !

Comment s’est passée votre rencontre avec Dai Sijie ?
Une saga ! Lise Fayolle, la productrice, m’a demandé de venir rencontrer Dai Sijie… à Pékin ! Trois jours en Chine pour un casting, c’est déjà assez irréel. En plus, Lise, qui voulait absolument que je décroche le rôle, avait insisté pour que je me munisse d’une paire de lentilles de contact marron foncé afin de montrer à Sijie que je pouvais facilement passer pour une Chinoise. J’ai donc pris l’avion pour Pékin où, en plein mois de décembre, il faisait un froid quasi sibérien. Sans doute parce que la Chine était pour moi un pays très exotique, je pensais débarquer dans une température estivale ! Avec mon jean, mon T-shirt et ma petite veste parisienne, je grelottais de froid. Le premier geste de Lise a été de me consigner à l’hôtel, le temps pour elle d’aller m’acheter une doudoune et des bottes fourrées. En fait, cela m’a permis de réfléchir. J’ai jeté mes lentilles de contact à la poubelle et je me suis présentée à Dai Sijie telle que j’étais. Ce que je savais de lui me confortait dans l’idée qu’il n’aimait pas les faux-semblants, le bluff ni le superflu…

Comment s’est passé votre travail sur le film ?
Passées les maladresses que j’ai commises du fait que je ne connaissais rien ni de la Chine ni du Vietnam et que, tout compte fait, je savais peu de chose des mentalités et de la psychologie chinoises, j’ai trouvé mes marques assez rapidement et je m’y suis accrochée. Le rôle était difficile. J’ai d’abord dû apprendre à devenir chinoise. A parler sur un ton discret, voire humble. A marcher sans lancer mon corps en avant et en faisant de tout petits pas. Je ne pouvais pas éviter de tourner en chinois pour certaines scènes : j’ai donc passé des nuits seule à répéter le texte en phonétique. J’avais imaginé le moyen de coller cette phonétique aux musiques de chansons que j’aimais, le texte chinois remplaçant les paroles originales. Et puis j’ai compris que Dai Sijie voulait avant tout que je lui donne les émotions qu’il recherchait et que mon jeu soit juste. Il préférait que je m’investisse dans le personnage, même si cela devait se faire quelquefois au détriment de la technique. (...).


Entretien avec Xiao-ran Li

Quelle était votre relation avec Dai Sijie ?
Vraiment excellente, et je ne dis pas ça par convenance. J’ai aimé sa rigueur et, très curieusement, sa flexibilité. Il ne refuse jamais de discuter d’une scène avec un acteur. Ce n’est pas un réalisateur buté, qui donne des ordres définitifs, mais au contraire quelqu’un de très souple qui, sans admettre l’improvisation, fait suffisamment confiance aux acteurs pour leur permettre de s’exprimer personnellement. C’est un homme très concentré sur un tournage. Il force le respect.

Pourquoi avez-vous accepté ce rôle ?
Parce que j’ai vu dans ce film deux histoires, l’une d’amour et l’autre de respect filial. Il y a dans le rôle de Cheng An deux personnages très différents, dissemblables, presque opposés. Tendresse et violence. La jeune fille soumise à son père n’est pas la même que celle qui découvre un amour qu’elle n’imaginait pas. D’ailleurs, qu’est-ce que cette jeune fille discrète, effacée, enfermée dans son île et peu au courant des choses du monde, aurait pu réellement savoir de l’amour ?

Quel a été votre rapport de travail avec une partenaire dont vous ne parliez pas la langue, mais avec qui vous avez à l’écran une relation très intime ?
C’est très curieux… Alors que nous étions quasi obligées de passer par un interprète pour nos échanges quotidiens, nous nous comprenions parfaitement pendant les prises sur le plan de l’émotion. Je suis persuadée que nous nous sommes entraidées, que le jeu de l’une tirait celui de l’autre. Je crois surtout que nous avons eu de la chance, Mylene Jampanoi et moi, de lire le même scénario et de le comprendre de la même façon.

Que savez-vous des années 80 en Chine, époque où se situe le film ?
Pas grand-chose en fait. La jeune génération, surtout celle qui habite les grandes villes, n’est pas tournée vers son passé historique. Bien sûr, je me suis renseignée en lisant le scénario. J’ai lu, j’ai posé des questions à mes parents, mais tout cela reste assez fragmentaire. Ceci dit, l’époque n’influence pas directement la narration, elle ne nourrit pas mon rôle. Cette histoire est intemporelle et universelle. C’est aussi ce que j’ai beaucoup aimé dans le scénario : on joue sur des émotions qui sont à la fois très anciennes et parfaitement contemporaines.


-----> voilà le lien vers le site officiel du film, assez bien fait je trouve, notamment les making of vidéo...l'ambiance de ce film me donne vraiment envie d'aller le voir...
http://www.lesfillesdubotaniste.com/

_________________
*Me Muero Por Besarte* / I'm a S** Dealer / Nobody's own you


Dernière édition par le Dim 23 Avr - 15:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wiwi
Julie McCoy


Nombre de messages : 11869
Age : 39
Localisation : somewhere in between
Date d'inscription : 07/12/2005

MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Dim 23 Avr - 14:55

Et pour completer, voilà quelques images:







et voilà, la petite française, au regard si troublant, qui joue dans ce film: Mylène Jampenoï


Bonne scéance à vous, si vous allez le voir!!! wnk3

_________________
*Me Muero Por Besarte* / I'm a S** Dealer / Nobody's own you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wiwi
Julie McCoy


Nombre de messages : 11869
Age : 39
Localisation : somewhere in between
Date d'inscription : 07/12/2005

MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Dim 23 Avr - 17:15

encore une image..j'aime particulièrement la phrase qui l'enjolive.... reveur


_________________
*Me Muero Por Besarte* / I'm a S** Dealer / Nobody's own you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
charivari
Langue d'Alice!


Nombre de messages : 51
Age : 33
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Dim 23 Avr - 17:52

Il a l'air terrible ce film ! J'ai vu la bande annonce qui déborde de sensualité, de douceur (et "un petit peu" de tristesse... pleurs ).
Il me tarde de voir s'il tient ses promesses et si le sujet est bien traité.
Merci pour les photos en tout cas et pour les textes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
melisse
Mr Piddles' Rythm


Nombre de messages : 964
Age : 32
Localisation : 22, Paris 12ème
Date d'inscription : 30/12/2005

MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Dim 23 Avr - 17:59

j'ai très envie d'aller le voir Smile

y'a plein d'affiches dans le metro, mais je savais pas de quoi ca parlait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lapinou
Pilier du Planet!


Nombre de messages : 212
Localisation : australie
Date d'inscription : 07/12/2005

MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Dim 23 Avr - 18:13

normalement je vais le voir le premier mai, il me tarde danse
j'avais deja repéré les affiches sur les bus parisiens fier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lapinougallery.site.voila.fr/
Johnny
Dana 's boulette!


Nombre de messages : 4912
Age : 32
Localisation : Anglet
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Dim 23 Avr - 18:37

120 salles seulement distribuent ce film...mais les critiques sont pas top.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://johnnybdetoucheditions.tumblr.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Dim 23 Avr - 20:03

Ce film me tente vraiment, je suis préssée de voir ce que ça donne , j'espère ne pas etre déçu, mais je ne pense pas. Le sujet à l'air très bien traité et je fais confiance au cinéma asiatique pour l'esthetisme du film qui me parait magnifique, doux et sensuel. Y a plus qu'à attendre mercredi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Mer 26 Avr - 0:05

L'homosexualité féminine traitée par le cinéma asiat ?.. perplex
Tres tres intéressant ca promet quoiqu'en disent les critiques!
moi aussi j'irai! en plus elle est vraiment zolie mylene love+5
Revenir en haut Aller en bas
popy
Shane Serial Speaker


Nombre de messages : 1656
Age : 35
Localisation : 25 ans A PARIS 12 EM !!
Date d'inscription : 11/10/2005

MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Mer 26 Avr - 0:11

Je savais pas que c'était un film qui traitait de l'homosexualité, de sucroit un film asiatique.. oula tabou !!
en parlant de tabou, j'ai vu le film "tabou" réalisé dans les années 90, ca raconte l'histoire d'un jeune samourai androgyne a la sexualité ambigue.... quoiqu'il en soit, il arrive a déchainer des passions entre ses confreres d'armes ... a voir ... mais .. chut c'est tabou...


Johnny a écrit:
120 salles seulement distribuent ce film...mais les critiques sont pas top.

J'attend de voir les critiques des gens du forum.... emu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurely
Shane Serial Speaker


Nombre de messages : 1535
Age : 36
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 25/08/2005

MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Mer 26 Avr - 7:03

Ils en ont parlé chez Ruquier hier, apparement y'a quelques lenteurs mais on ne s'ennui pas. Les critiques étaient bonnes.

Sinon l'actrice, je l'ai vu dans Sous Le Soleil shame
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tibettefrance.free.fr
tamy
Dana's jokes!


Nombre de messages : 2968
Localisation : The Papi Squad Reunited
Date d'inscription : 27/12/2005

MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Mer 26 Avr - 7:55

popy a écrit:
Je savais pas que c'était un film qui traitait de l'homosexualité, de sucroit un film asiatique.. oula tabou !!

Il y'en a eu plusieurs ces derniers temps... Pas si tabou que ça...


Dernière édition par le Mer 26 Avr - 8:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lapinou
Pilier du Planet!


Nombre de messages : 212
Localisation : australie
Date d'inscription : 07/12/2005

MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Mer 26 Avr - 8:02

j'avais vu butterfly comme film asiat lesbien y a pas longtemps, mais je sais pas quand il est sorti...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lapinougallery.site.voila.fr/
wiwi
Julie McCoy


Nombre de messages : 11869
Age : 39
Localisation : somewhere in between
Date d'inscription : 07/12/2005

MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Mer 26 Avr - 12:10

danse vais le voir cet aprés midi danse
wouhouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu!!!

_________________
*Me Muero Por Besarte* / I'm a S** Dealer / Nobody's own you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
popy
Shane Serial Speaker


Nombre de messages : 1656
Age : 35
Localisation : 25 ans A PARIS 12 EM !!
Date d'inscription : 11/10/2005

MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Mer 26 Avr - 12:28

arf, désolé question cinéma je suis a la ramasse... shame

wiwi j'ai hate de lire tes crotiques !!! charmeuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurely
Shane Serial Speaker


Nombre de messages : 1535
Age : 36
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 25/08/2005

MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Mer 26 Avr - 13:18

wiwi a écrit:
danse vais le voir cet aprés midi danse
wouhouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu!!!

Cool, moi aussi j'ai hâte de lire tes critiques, j'vais le voir demain soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tibettefrance.free.fr
popy
Shane Serial Speaker


Nombre de messages : 1656
Age : 35
Localisation : 25 ans A PARIS 12 EM !!
Date d'inscription : 11/10/2005

MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Mer 26 Avr - 17:11

tamy a écrit:
popy a écrit:
Je savais pas que c'était un film qui traitait de l'homosexualité, de sucroit un film asiatique.. oula tabou !!

Il y'en a eu plusieurs ces derniers temps... Pas si tabou que ça...

il me semble que l'homosexualité est un sujet qui reste tabou dans les pays asiatiques (et pas qu'asiatique d'ailleurs mais puisqu'on en parle)

Je ne crois pas que ce genre de film fasse fureur ou cumuleent des critiques positives a la sortie des salles dans le pays d'origine...

shame
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SexToy
Julie McCoy


Nombre de messages : 6687
Age : 44
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Mer 26 Avr - 17:15

popy a écrit:
Je ne crois pas que ce genre de film fasse fureur ou cumuleent des critiques positives a la sortie des salles dans le pays d'origine...
En fait c'est un film franco-canadien.

_________________
Je suis une sorcière queer (blog)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://extincteur.blogspot.com
popy
Shane Serial Speaker


Nombre de messages : 1656
Age : 35
Localisation : 25 ans A PARIS 12 EM !!
Date d'inscription : 11/10/2005

MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Mer 26 Avr - 17:18

SexToy a écrit:
popy a écrit:
Je ne crois pas que ce genre de film fasse fureur ou cumuleent des critiques positives a la sortie des salles dans le pays d'origine...
En fait c'est un film franco-canadien.

ok sextoy !
merki

Je ne crois pas que ce genre de film fasse fureur ou cumulent des critiques positives a la sortie des salles dans le pays où cela a été tourné vis a vis des médias et du gouvernements...

EDIT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tamy
Dana's jokes!


Nombre de messages : 2968
Localisation : The Papi Squad Reunited
Date d'inscription : 27/12/2005

MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Mer 26 Avr - 18:13

popy a écrit:
tamy a écrit:
popy a écrit:
Je savais pas que c'était un film qui traitait de l'homosexualité, de sucroit un film asiatique.. oula tabou !!

Il y'en a eu plusieurs ces derniers temps... Pas si tabou que ça...

il me semble que l'homosexualité est un sujet qui reste tabou dans les pays asiatiques (et pas qu'asiatique d'ailleurs mais puisqu'on en parle)

Je me disais juste qu'"asiatique" est un terme assez vague... Je pense qu'il y'a sûrement des différences entre les pays. Enfin, faudrait que je demande à ma copine, elle est fana de ciné et en plus Chinoise. Pas Chinoise de Chine mais Chinoise quand même. Wink

Elle est de Singapour qui est un pays vachement occidentalisé mais l'impression que j'en ai eu, c'est qu'une partie de la population est super traditionelle ainsi que le gouvernement mais qu'il y'a aussi une bonne partie des gens qui est plutôt ouverte d'esprit. Sans parler que là bas la communauté homo est plutôt importante en nombre. J'ai halluciné la première fois. choc mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
popy
Shane Serial Speaker


Nombre de messages : 1656
Age : 35
Localisation : 25 ans A PARIS 12 EM !!
Date d'inscription : 11/10/2005

MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Mer 26 Avr - 18:25

Wow t'a été a Singapour?
C'était bieng apparemment !

Ben, en fait difference entre pays, bah je ne sais pas, mais dans l'absolue, surement.
En inde, je sais pas comment es perçu Lhomosexualité, ecoute ... je crois qu'il n'y a meme pas de films la dessus tournée en inde .. je me trompe peut etre (moi et ma culture cinématographique aussi .. lol)

Puis la chine, plus tu t'éloigne des grandes villes, plus .. tu vois ce que je veux dire? traditions a mort oblige ...

Citation :
Sans parler que là bas la communauté homo est plutôt importante en nombre. J'ai halluciné la première fois.


Hmm .. heu ..
Au niveau médiatique, ca reste plutot caché, c'est ce que je ressens pour ma part.... mais tant mieux que ca change, il faut aussi dire que ce coin de ville est hyper occidentalisé... alors à coté .. on sait pas ... perplexe



Après les pays comme le Vietnam, thailande, Cambodge, dans les grandes villes, les gens sortent beaucoup, c'est nigth fever, alcools, sexe and drogues.... mais où sont passé les traditions?
C'est de l'hypocrisie.. bref

et pour te parler d'homosexualité, les gays aux cambodge sont plus ou moins bien perçu.
Le roi du cambodge est gay (sans déconner lol) sauf qu'il le cache plus ou moins, et la population local, heu je sais pas trop ce qu'il en dise mais d'après 2/3 sources, y'a pas eu d'émeutes lol

Dans l'ensemble, ca reste quand meme "tabou" ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tamy
Dana's jokes!


Nombre de messages : 2968
Localisation : The Papi Squad Reunited
Date d'inscription : 27/12/2005

MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Mer 26 Avr - 18:41

popy a écrit:
Wow t'a été a Singapour?

Euh oui! Je compte bien y retourner d'ailleurs! Tu veux une carte postale? Wink

Citation :
Ben, en fait difference entre pays, bah je ne sais pas, mais dans l'absolue, surement.
En inde, je sais pas comment es perçu Lhomosexualité, ecoute ... je crois qu'il n'y a meme pas de films la dessus tournée en inde .. je me trompe peut etre (moi et ma culture cinématographique aussi .. lol)

Puis la chine, plus tu t'éloigne des grandes villes, plus .. tu vois ce que je veux dire? traditions a mort oblige ...

Oui, c'est sûr. Dans la campagne c'est sûrement pas la peine d'y penser.

Citation :
Au niveau médiatique, ca reste plutot caché, c'est ce que je ressens pour ma part.... mais tant mieux que ca change, il faut aussi dire que ce coin de ville est hyper occidentalisé... alors à coté .. on sait pas ... perplexe

Oui bien sûr, c'est un cas à part. Caché est le mot c'est vrai parceque je pense pas vraiment que le gouvernement de Singapour autoriserait un film comme ça. Je peux me tromper mais ils sont assez tatillon sur certains sujets. Vive la censure. unsure Enfin bon, si la mentalité des gens évolue, c'est le principal, je suppose.

Citation :
Après les pays comme le Vietnam, thailande, Cambodge, dans les grandes villes, les gens sortent beaucoup, c'est nigth fever, alcools, sexe and drogues.... mais où sont passé les traditions?
C'est de l'hypocrisie.. et pour te parler d'homosexualité, les gays aux cambodge sont plus ou moins bien perçu.
Le roi du cambodge est gay (sans déconner lol) sauf qu'il le cache plus ou moins, et la population local, heu je sais pas trop ce qu'il en dise mais d'après 2/3 sources, y'a pas eu d'émeutes lol

Hahah... Le roi est gay! Ca ferait un bon titre de film ça! lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
v@ljoy
Radar


Nombre de messages : 286
Age : 46
Localisation : IdF
Date d'inscription : 25/09/2005

MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Mer 26 Avr - 19:50

De toute façon moi j'adore les films Asiatiques. J'irais le voir d'autant plus pour son histoire d'amour.
C'est incroyable comme ces films sont beaux,doux et violents. J'ai toujours été surprise de voir à quel point les films coréens et chinois savaient montrer aussi bien la beauté et les sentiments. Car pour moi ce sont des peuples si introvertis sur l'amour et sur les sentiments en général. Mais c'est vrai aussi qu'ils ont toujours eu une grande culture de la poésie. Mais je connais si peu de choses sur l'asie en fait....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wiwi
Julie McCoy


Nombre de messages : 11869
Age : 39
Localisation : somewhere in between
Date d'inscription : 07/12/2005

MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Mer 26 Avr - 19:53

voilà, voilà..critique wiwi est de retour, après visionnage....

......Toute guillerette au lever ce matin (oui, ok, à 13h..je me suis endormie à 6h hein..), je regarde les horaire de passage du film dans ma bonne ville de Strasbourg, en priant pour qu'il y soit distribué.. priere ...Il l'est, youkiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!

[petite parenthèse: pour les Strasbourgeois c'est au cinéma Star wnk2]

Je chope mon bus, descend en ville, me plante devant le cinéma, prend ma place, et vais m'installer dans une des petites salles (70 personnes environ) ....salle qui se rempli assez vite (j'ai d'ailleurs dû passer le film quasi allongée dans le siège, trop grande, pour le rang qui était derrière moi..mais j'ai zappé cet état assez vite)...

La lumière s'éteint.......et...


Comment dire......

C'est ...

......sublime.....

l'oeil est pris, dans les couleurs et les plantes, l'oreille et le coeur se laissent prendre à la mélodie de la langue, cette belle langue d'Asie...Les sous-titre sont là...mais on les intègre, ils deviennent superflus..on lit sur les visages, on décripte les regards......

Tour à tour oppressée, par ce jardin d'eden, qui s'étouffe de moiteur, à la fois révélateur et prison.....mais aussi libérée, dans ces montagnes à l'allure magique que renforce les vielles pierres d'un temple....

Tout ce joue, à l'aveuglement de l'un, à la colère de l'autre, à la soif de se toucher de ces deux femmes...pas beaucoup de mots..les yeux se disent tout....

Et ces vapeurs, cette sueur qui les rend si belles...cette musique qui vous envoûte......La musique..à certains moments, on à l'impresion qu'elle bat au rythme du coeur...mélancolique et belle....

Succession de moments, entre rires et larmes...pour finir.....

J'en suis sortie chamboulée, j'avais rit...j'avais sourit..j'avais grincé des dents et fixé mes yeux de colère....et...pleuré, de peine, ou de joie....

Je suis rentrée sonnée, encore avec elles, dans ma tête et mes émotions...j'en ai jeté des lignes sur le papier.....

Je retournerais le voir...encore une fois....

voilà....c'est ça ma critique..peut-être pas très objective....Et comme chacun(e) a sa vision, mes mots ne vous diront peut-être rien...

Si vous allez le voir...laissez-vous simplement porter...par tout, décor, musique, émotions...

Il mérite d'être vu...

_________________
*Me Muero Por Besarte* / I'm a S** Dealer / Nobody's own you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tamy
Dana's jokes!


Nombre de messages : 2968
Localisation : The Papi Squad Reunited
Date d'inscription : 27/12/2005

MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Mer 26 Avr - 20:19

Oh tu l'as vu en sous-titré? Génial. gooood
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les filles du botaniste   Aujourd'hui à 21:08

Revenir en haut Aller en bas
 
Les filles du botaniste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Filles de Ryiad
» Idées cadeaux Noël filles de 9 et 10ans
» Un site "pour les filles"! ^^
» Salut les filles, c'est Frou-frou !
» les filles qui quittent leur cpe !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The L Word Study :: Baragouinages :: Culture Lez - Cinéma, Vidéo, Musique...-
Sauter vers: