The L Word Study

Forum d'etudes sur les représentations des lesbiennes dans la série The L Word
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Fleurs du Mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
cooby
Invité



MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal   Mar 10 Oct - 15:23

Fontaine de sang

Il me semble parfois que mon sang coule à flots,
Ainsi qu'une fontaine aux rythmiques sanglots.
Je l'entends bien qui coule avec un long murmure,
Mais je me tâte en vain pour trouver la blessure.

A travers la cité, comme dans un champ clos,
Il s'en va, transformant les pavés en îlots,
Désaltérant la soif de chaque créature,
Et partout colorant en rouge la nature.

J'ai demandé souvent à des vins captieux
D'endormir pour un jour la terreur qui me mine ;
Le vin rend l'œil plus clair et l'oreille plus fine !

J'ai cherché dans l'amour un sommeil oublieux ;
Mais l'amour n'est pour moi qu'un matelas d'aiguilles
Fait pour donner à boire à ces cruelles filles !
Revenir en haut Aller en bas
miss-kit
Invité



MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal   Mar 10 Oct - 16:14

Mag a écrit:
perplex
God Bless Swoole !!!!

je viens de comprendre!!!!!! lol (depuis ce matin que je cherche perplex )
Revenir en haut Aller en bas
miss-kit
Invité



MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal   Mar 10 Oct - 16:15

cooby a écrit:
Fontaine de sang

Il me semble parfois que mon sang coule à flots,
Ainsi qu'une fontaine aux rythmiques sanglots.
Je l'entends bien qui coule avec un long murmure,
Mais je me tâte en vain pour trouver la blessure.

A travers la cité, comme dans un champ clos,
Il s'en va, transformant les pavés en îlots,
Désaltérant la soif de chaque créature,
Et partout colorant en rouge la nature.

J'ai demandé souvent à des vins captieux
D'endormir pour un jour la terreur qui me mine ;
Le vin rend l'œil plus clair et l'oreille plus fine !

J'ai cherché dans l'amour un sommeil oublieux ;
Mais l'amour n'est pour moi qu'un matelas d'aiguilles
Fait pour donner à boire à ces cruelles filles !


WOUAOU emu
Revenir en haut Aller en bas
Mag
Julie McCoy


Nombre de messages : 11520
Localisation : JE VEUX ME DESINSCRIRE C BLOQUE !!!!!!
Date d'inscription : 02/08/2005

MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal   Mar 10 Oct - 17:14

miss-kittin a écrit:
je viens de comprendre!!!!!! lol (depuis ce matin que je cherche perplex )

ah ces sudistes !!!!!!!!

La fondation de Marseille
Louis Brauquier

I
Je me souviens du soir où notre voile rousse
Dans l'été attiédi,
Sous l'œil sûr du pilote et le rire du mousse
Contournait Phénicie.
Nous avions avec nous une femme d'Ephèse
Qui portait Artémis ;
Elle veillait la flamme et soufflait sur la braise,
Au seuil des temps promis.
Je me souviens des couchants d'or dans les mâtures,
Des jours et puis des jours,
De tout ce qui voguait avec nous d'aventures,
De pillage et d'amour.
Et le "han" des rameurs pesait sur le silence
Augural de la mer ;
Nous avons abordé dans une plaine immense,
Gardée par des monts clairs.
Il y avait aussi des jardins et des vignes,
Des femmes et des guerriers.
Nous avons partagé la coupe des plus dignes
Et planté l'olivier.

II
Vous avez vu passer nos galères fécondes
Brisant les eaux,
Hommes du Nord, terriens cruels aux tresses blondes,
Pillard brutaux.
Nous portions sûrement la sciences des mages,
L'art de l'amour,
Le commerce de l'or, Homère, le langage
Plein de détours,
Et la rue d'Ulysse était dans nos carènes,
Simples Gaulois !
Vous ne vous doutez pas qu'une nef phénicienne
Fût tout cela !
Nous allions vous chercher, étain de l'Angleterre,
Vin de Gaza,
Et vous, peaux du Levant ! Vous fit-elle guerre,
Cette vie là ?
Et nous savions aussi les chansons les plus douces,
Si bien qu'on vit
Les filles de vos fils qui s'offraient à nos mousses.
O Phénicie !

III
Il est temps de réhabiliter la négoce
Et de dire aux marchands que leurs geste sont beaux,
Et que nous n'usons plus de ces balances fausses
Où l'or des commerçants laisse monter les mots.
Il est beau d'importer du coton, de l'ivoire,
Du camphre, des coprahs !
Et je veux vous chanter, vous, homme sans histoire,
Armateur du "Rosaria".
Vous me donniez cent francs pour lire les classiques
Dans votre office où s'agitaient des dactylos;
Les cartes étalées d'Asie et d'Amérique
Coloriaient les murs comme les kimonos.
Vous avez fait partir des wagons de soie brute
Vers le Nord, et la mer
Portait votre cargo lourd de peaux et de jute
Jusqu'au bord du Dniéper.
Et tout ce qui dormait en moi de sang féroce,
Tout mon sang phénicien, vous l'avez réveillé :
Il est temps de rétablir le négoce
Au nom de la Cité.

IV
A cause de cela je chanterai ces choses :
Le monde et ta rumeur,
O Marseille, où débarquent, passent, s'entreposent
Tant de clameurs.
Car la ville de proie est chaque jour conquise,
Les paquebots hangars
Vont s'amarrer pensifs et lourds de marchandises
Au seuil des grands hangars.
Le soleil sur le quai jette l'ombre des bâches
Par terre et sans efforts.
Ma vie est au soleil et sur l'ombre je tâche
D'être aussi le plus fort.
Et le port est gorgé de lumière, et les hommes
Echangent au café.
C'est en les écoutant que j'ai songé à Rome,
A Mécène, à l'art, c'est
D'avoir rêvé mon nom, dans les banques futures,
Sur des chèques inscrits,
Que j'ai senti monter dans mon corps d'aventures
L'âme de Médicis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miss-kit
Invité



MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal   Mar 10 Oct - 17:30

choc t'en a d'autres comme ça.... lol
Revenir en haut Aller en bas
Mag
Julie McCoy


Nombre de messages : 11520
Localisation : JE VEUX ME DESINSCRIRE C BLOQUE !!!!!!
Date d'inscription : 02/08/2005

MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal   Mar 10 Oct - 17:32

t'aimes po ? shame
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miss-kit
Invité



MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal   Mar 10 Oct - 17:47

Mag a écrit:
t'aimes po ? shame

si si.... (FQ)
Revenir en haut Aller en bas
Helena.P
The L Girl!


Nombre de messages : 495
Age : 28
Localisation : 18 / 76
Date d'inscription : 23/07/2006

MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal   Mar 10 Oct - 21:13

La chevelure remerciement à ce cher poète pour mon 18 à l'oral de français !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sweetjane
The Lust World


Nombre de messages : 3891
Age : 30
Localisation : Strasbourg et Vienne en Autriche
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal   Mar 10 Oct - 21:19

Enfin je crois pas qu'il y soit pour quelque chose à vrai dire c'est pas lui qui t'a mis la note mdr4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helena.P
The L Girl!


Nombre de messages : 495
Age : 28
Localisation : 18 / 76
Date d'inscription : 23/07/2006

MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal   Mer 11 Oct - 10:39

si il n'avait pas écrit ce texte je ne serais pas passer avec à l'oral j'aurais pu avoir genre le sonnet horrible lol !! question d'imagination !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mag
Julie McCoy


Nombre de messages : 11520
Localisation : JE VEUX ME DESINSCRIRE C BLOQUE !!!!!!
Date d'inscription : 02/08/2005

MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal   Mer 11 Oct - 14:03

Vu comme ça, oui c'est sur !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tamy
Dana's jokes!


Nombre de messages : 2968
Localisation : The Papi Squad Reunited
Date d'inscription : 27/12/2005

MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal   Mer 11 Oct - 15:34

Mag a écrit:
Souvenirs avec "La chevelure", j'avais du le lire à toute ma classe en Terminale...

A.S Dragon l'a adapté en "chanson".. Je met chanson entre guillements parceque c'est plus une récitation en musique..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mag
Julie McCoy


Nombre de messages : 11520
Localisation : JE VEUX ME DESINSCRIRE C BLOQUE !!!!!!
Date d'inscription : 02/08/2005

MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal   Ven 13 Oct - 9:39

ABEL ET CAÏN


I
Race d'Abel, dors, bois et mange;
Dieu te sourit complaisamment.
Race de Caïn, dans la fange
Rampe et meurs misérablement.
Race d'Abel, ton sacrifice
Flatte le nez du Séraphin!
Race de Caïn, ton supplice
Aura-t-il jamais une fin?
Race d'Abel, vois tes semailles
Et ton bétail venir à bien;
Race de Caïn, tes entrailles
Hurlent la faim comme un vieux chien.
Race d'Abel, chauffe ton ventre
A ton foyer patriarcal;
Race de Caïn, dans ton antre
Tremble de froid, pauvre chacal!
Race d'Abel, aime et pullule!
Ton or fait aussi des petits.
Race de Caïn, cœur qui brûle,
Prends garde à ces grands appétits.
Race d'Abel, tu croîs et broutes
Comme les punaises des bois!
Race de Caïn, sur les routes
Traîne ta famille aux abois.
II
Ah! race d'Abel, ta charogne
Engraissera le sol fumant!
Race de Caïn, ta besogne
N'est pas faite suffisamment;
Race d'Abel, voici ta honte:
Le fer est vaincu par l'épieu!
Race de Caïn, au ciel monte,
Et sur la terre jette Dieu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corbeau
Invité



MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal   Lun 30 Oct - 14:02

wiwi a écrit:
Moi j'aime bien ces deux là, et bien d'autres encore...
L'invitation au voyage m'a fait sourire, c'est ma prof d'histoire/géo au collège, qui me l'avait dédicacée... reveur


Lesbos
Mère des jeux latins et des voluptés grecques,
Lesbos, où les baisers, languissants ou joyeux,
Chauds comme les soleils, frais comme les pastèques,
Font l'ornement des nuits et des jours glorieux,
Mère des jeux latins et des voluptés grecques,

Lesbos, où les baisers sont comme les cascades
Qui se jettent sans peur dans les gouffres sans fonds
Et courent , sanglotant et gloussant par saccades,
Orageux et secrets, fourmillants et profonds ;
Lesbos, où les baisers sont comme les cascades !

Lesbos, où les Phrynés l'une l'autre s'attirent,
Où jamais un soupir ne resta sans écho,
A l'égal de Paphos les étoiles t'admirent,
Et Vénus à bon droit peut jalouser Sapho !
Lesbos, où les Phrynés l'une l'autre s'attirent,

Lesbos, terre des nuits chaudes et langoureuses,
Qui font qu'à leurs miroirs, stérile volupté !
Les filles aux yeux creux, de leur corps amoureuses,
Caressent les fruits mûrs de leur nubilité ;
Lesbos, terre des nuits chaudes et langoureuses,

Laisse du vieux Platon se froncer l'oeil austère ;
Tu tires ton pardon de l'excès des baisers,
Reine du doux empire, aimable et noble terre,
Et des raffinements toujours inépuisés.
Laisse du vieux Platon se froncer l'oeil austère.

Tu tires ton pardon de l'éternel martyre,
Infligé sans relâche aux coeurs ambitieux,
Qu'attire loin de nous le radieux sourire
Entrevu vaguement au bord des autres cieux !
Tu tires ton pardon de l'éternel martyre !

Qui des Dieux osera, Lesbos, être ton juge
Et condamner ton front pâli dans les travaux,
Si ses balances d'or n'ont pesé le déluge
De larmes qu'à la mer ont versé tes ruisseaux ?
Qui des Dieux osera, Lesbos, être ton juge ?

Que nous veulent les lois du juste et de l'injuste ?
Vierges au coeur sublime, honneur de l'Archipel,
Votre religion comme une autre est auguste,
Et l'amour se rira de l'Enfer et du Ciel !
Que nous veulent les lois du juste et de l'injuste ?

Car Lesbos entre tous m'a choisi sur la terre
Pour chanter le secret de ses vierges en fleurs,
Et je fus dès l'enfance admis au noir mystère
Des rires effrénés mêlés aux sombres pleurs ;
Car Lesbos entre tous m'a choisi sur la terre.

Et depuis lors je veille au sommet de Leucate,
Comme une sentinelle à l'oeil perçant et sûr,
Qui guette nuit et jour brick, tartane ou frégate,
Dont les formes au loin frissonnent dans l'azur ;
Et depuis lors je veille au sommet de Leucate,

Pour savoir si la mer est indulgente et bonne,
Et parmi les sanglots dont le roc retentit
Un soir ramènera vers Lesbos, qui pardonne,
Le cadavre adoré de Sapho qui partit
Pour savoir si la mer est indulgente et bonne !

De la mâle Sapho, l'amante et le poète,
Plus belle que Vénus par ses mornes pâleurs !
- L'oeil d'azur est vaincu par l'oeil noir que tachète
Le cercle ténébreux tracé par les douleurs
De la mâle Sapho, l'amante et le poète !

- Plus belle que Vénus se dressant sur le monde
Et versant les trésors de sa sérénité
Et le rayonnement de sa jeunesse blonde
Sur le vieil Océan de sa fille enchanté ;
Plus belle que Vénus se dressant sur le monde !

- De Sapho qui mourut le jour de son blasphème,
Quand, insultant le rite et le culte inventé,
Elle fit son beau corps la pâture suprême
D'un brutal dont l'orgueil punit l'impiété
De celle qui mourut le jour de son blasphème.

Et c'est depuis ce temps que Lesbos se lamente,
Et, malgré les honneurs que lui rend l'univers,
S'enivre chaque nuit du cri de la tourmente
Que poussent vers les cieux ses rivages déserts.
Et c'est depuis ce temps que Lesbos se lamente ![/center]

J'aime ce poème à la folie ^^ charmeuse
Revenir en haut Aller en bas
Pascale
Invité



MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal   Ven 24 Nov - 22:04

"Je suis belle, ô mortels! comme un rêve de pierre,
Et mon sein, où chacun s'est meurtri tour à tour,
Est fait pour inspirer au poète un amour
Eternel et muet ainsi que la matière.

Je trône dans l'azur comme un sphinx incompris;
J'unis un coeur de neige à la blancheur des cygnes;
Je hais le mouvement qui déplace les lignes,
Et jamais je ne pleure et jamais je ne ris.

Les poètes, devant mes grandes attitudes,
Que j'ai l'air d'emprunter aux plus fiers monuments,
Consumeront leurs jours en d'austères études;

Car j'ai, pour fasciner ces dociles amants,
De purs miroirs qui font toutes choses plus belles:
Mes yeux, mes larges yeux aux clartés éternelles!"


Dernière édition par le Lun 27 Nov - 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mag
Julie McCoy


Nombre de messages : 11520
Localisation : JE VEUX ME DESINSCRIRE C BLOQUE !!!!!!
Date d'inscription : 02/08/2005

MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal   Sam 25 Nov - 6:13

tamy a écrit:
A.S Dragon l'a adapté en "chanson"
Marrant ça ne m'étonne pas du tout que tu connaisses A.S. Dragon moi je suis fan de la chanson Corine sifflot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tamy
Dana's jokes!


Nombre de messages : 2968
Localisation : The Papi Squad Reunited
Date d'inscription : 27/12/2005

MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal   Sam 25 Nov - 9:38

choc

Mais j'adoooooooore A.S Dragon. Je les ai même vus en concert tiens. Natasha...
J'aime bien Seules à Paris aussi...
sifflot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cooby
Invité



MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal   Dim 8 Avr - 0:34




Le vampire

Toi qui, comme un coup de couteau,
Dans mon coeur plaintif es entrée;
Toi qui, forte comme un troupeau
De démons, vins, folle et parée,
De mon esprit humilié
Faire ton lit et ton domaine;
- Infâme à qui je suis lié
Comme le forçat à la chaîne,

Comme au jeu le joueur têtu,
Comme à la bouteille l'ivrogne,
Comme aux vermines la charogne,
- Maudite, maudite sois-tu!

J'ai prié le glaive rapide
De conquérir ma liberté,
Et j'ai dit au poison perfide
De secourir ma lâcheté.

Hélas! le poison et le glaive
M'ont pris en dédain et m'ont dit:
"tu n'es pas digne qu'on t'enlève
À ton esclavage maudit,

Imbécile! - de son empire
Si nos efforts te délivraient,
Tes baisers ressusciteraient
Le cadavre de ton vampire!"


Spleen IV

Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que de l'horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits;
Quand la terre est changée en un cachot humide,
Où l'Espérance, comme une chauve-souris,
S'en va battant les murs de son aile timide
Et se cognant la tête à des plafonds pourris;

Quand la pluie étalant ses immenses traînées,
D'une vaste prison imite les barreaux,
Et qu'un peuple muet d'infâmes araignées
Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,

Des cloches tout à coup sautent avec furie
Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
Ainsi que des esprits errants et sans patrie
Qui se mettent à geindre opiniâtrement.

- Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme; l'Espoir,
Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.


les fleurs du mal, jamais je ne m'en lasserai ... reveur emu sparadra
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Fleurs du Mal   Aujourd'hui à 11:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Fleurs du Mal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les Fleurs de Bach
» Les Fleurs de Bach : un coup de pouce pour vos émotions
» Infusion de fleurs d'Hibiscus
» Jachère fleurie sins fleurs
» Fleurs,....fruit,.....tout ce qui se mange,...se boit....ou qui vient de la nature..........

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The L Word Study :: Baragouinages :: Culture Lez - Cinéma, Vidéo, Musique...-
Sauter vers: