The L Word Study

Forum d'etudes sur les représentations des lesbiennes dans la série The L Word
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le village français - Saison 5 -2012

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seles
Pilier du Planet!
avatar

Nombre de messages : 155
Age : 43
Localisation : A l'Ouest
Date d'inscription : 15/06/2005

MessageSujet: Le village français - Saison 5 -2012   Ven 8 Nov - 10:46

La saison vient de s'achever, je n'ai pas encore vu les 2 derniers épisodes et je ne sais donc pas ce qu'il va advenir de Marguerite mais un personnage lesbien dans une série française dont l'histoire se déroule sous l'occupation en 1943 mérite bien un sujet.

Petite histoire et Personnages :

Lucienne est l’institutrice de Villeneuve. Lorsque l’Occupation a commencé elle était encore jeune, douce et insouciante. Mais une histoire d’amour a changé sa vie ; une relation cachée avec un officier allemand, muté en Russie après dénonciation et dont elle a eu un enfant. Seule et affligée, elle a accepté d’épouser Jules Bériot, le directeur de l’école, en qui elle a trouvé réconfort et dévouement. En 1943, période de la saison 5, Lucienne partage sa vie entre ses élèves, sa fille Françoise et son mari Jules dont elle connaît l’engagement dans la Résistance, sans pour autant y être mêlée. La vie suit son cours à l’école jusqu’au jour où débarque Marguerite, une nouvelle maîtresse de chant. Celle-ci avoue rapidement qu’elle est résistante et qu’elle veut continuer ses activités aux côtés de Bériot. Lucienne la jalouse, sentant qu’elle cache quelque chose, mais finit par lâcher prise et se rapprocher d’elle.

Extrait d'une interview d'Amandine Dewasmes, qui joue Marguerite :

Comment décririez-vous Marguerite ?

Ce personnage, qui porte un masque, me touche beaucoup. L’époque lui impose ce masque. Elle doit se faire aimer. Je l’imagine en rupture avec sa famille, sans enfant, sans lien. Elle est vraiment toute seule. C’est comme si elle voulait se faire adopter par Lucienne et Bériot, en s’accrochant à eux. Parfois, je la voyais un peu comme un parasite. Ces êtres très sympathiques, très gentils, mais on ne sait pas trop pourquoi ils sont là.

Comment avez-vous appréhendé ce personnage ?

Il m’arrive parfois d’aborder un personnage à travers un détail, quelque chose d’externe. Là, j’ai appris à jouer de l’accordéon. C’est la seule chose qu’elle a dans sa vie cette pauvre Marguerite donc je me suis accrochée à l’objet. D’ailleurs, j’en ai acheté un depuis. Et je joue de l’accordéon maintenant. J’adore. Ça a été une révélation. Je suis prête pour un biopic sur Yvette Horner ! (rires).

Marguerite est un personnage assez mystérieux jusqu’à la révélation de son secret. C’est une « invertie »... Comment avez-vous abordé son homosexualité, qui est finalement un élément déterminant dans le parcours du personnage ?

J’avais joué une homosexuelle pour Caroline Huppert dans un téléfilm, Climats. Ce n’était pas clairement dit, mais à un moment elle s’extasiait sur des femmes nues. Et Frédéric Krivine m’avait vue quand j’étais toute jeune dans Charlotte dite Charlie de Caroline Huppert aussi. Je jouais avec Héloïse Chartier. J’avais 14 ans et Héloïse, 16. Ça parlait de l’homosexualité chez les adolescents. Dans Un village Français, Marguerite est une femme comme les autres, qui tombe amoureuse. Avec le costumier Thierry Delettre, on a travaillé sur une grande féminité. C’était très intéressant, car ça faisait aussi partie du masque. À cette époque, il faut se fondre dans la masse, il fallait qu’elle soit encore plus féminine que les autres. Je n’ai pas cherché à travailler une démarche ou autre chose. Après, on tombe vite dans un stéréotype qui n’existe pas, car il y a des lesbiennes féminines et des hétérosexuelles très masculines.

Comment définiriez-vous sa relation avec Lucienne, jouée par Marie Kremer ?

A la fin du sixième épisode, elles sont amies. Et ça, c’est très nouveau pour Lucienne. Elle ne connaissait pas ce genre d’amitié féminine. Marguerite va la faire sortir de ses limites. Lucienne est quelqu’un de très carré, avec beaucoup de principes. J’ai l’impression que pour Lucienne, Marguerite c’est vraiment l’interdit. Petit à petit, on devient ami avec et on se met aussi à faire des choses interdites. C’est un peu Thelma & Louise. Au contact de Marguerite, Lucienne se libère. Un monde s’ouvre à elle.

Comment Frédéric Krivine vous a-t-il présenté le personnage ?

Je savais qu’elle était homosexuelle et que peut-être il allait se passer quelque chose avec Lucienne. Mais on a commencé à tourner sans que je ne sache vraiment comment allait évoluer cette relation avec Lucienne et Bériot. C’était bien comme ça. J’étais comme Marguerite, je ne savais pas ce qu’il allait se passer. Ils écrivent aussi par rapport aux rushes et à ce qui ressort. Il y a une psychologue qui travaille à partir des scénarios, mais aussi par rapport aux comportements des acteurs et à la manière dont ils s’emparent d’un texte, ça va faire bouger le personnage.

À la fin de la saison vous avec des scènes d’interrogatoires, très fortes, avec Marchetti. Est-ce particulier à jouer ?

Ça fait partie de ces scènes « difficiles » à jouer et en même temps, ce sont les plus passionnantes. Je me suis raconté son passif avec les flics. Marguerite est habituée à tout ça. Elle leur voue une haine folle. Marchetti représente ça. C’était génial de travailler avec Nicolas Gob. Ça a été une belle rencontre.

(Interview complète : http://www.toutelatele.com/amandine-dewasmes-un-village-francais-pour-lucienne-marguerite-represente-l-interdit-53735?artsuite=0)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SexToy
Julie McCoy
avatar

Nombre de messages : 6687
Age : 45
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Le village français - Saison 5 -2012   Ven 8 Nov - 13:30

J'ai vu cette storyline (merci la replay de France 3 sur le site pluzz.fr !) et ça m'a beaucoup touchée.
Marguerite est un très beau personnage et j'ai été assez émue par son histoire avec cette Lucienne.
J'ai trouvé que ces scènes étaient super intenses et j'ai été saisie par le dénouement, qui m'a laissée complètement KO.
Une belle surprise et une réussite.


Et puis cette Amandine est vraiment charmante... confus2 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://extincteur.blogspot.com
 
Le village français - Saison 5 -2012
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The L Word Study :: Lesbiennes & Télé :: Lesbiennes de passage-
Sauter vers: