The L Word Study

Forum d'etudes sur les représentations des lesbiennes dans la série The L Word
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Illico menacé d'interdiction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marj
Langue d'Alice!


Nombre de messages : 57
Localisation : 21ans. Hte-Savoie
Date d'inscription : 26/04/2006

MessageSujet: Illico menacé d'interdiction   Mar 1 Mai - 19:25

Soutien des associations à un titre de la presse gay menacé d'interdiction


De nombreuses associations ont apporté lundi leur soutien au magazine gratuit gay Illico, politiquement à gauche, et visé par une procédure du ministère de l'Intérieur qui pourrait aboutir à son interdiction.
Dans un courrier daté du 20 avril, le ministère engage une "concertation préalable" avec cette revue qui, "par son contenu et la place faite à la pornographie", pourrait entrer dans le champ de la loi sur les publications destinées à la jeunesse, et donc faire l'objet d'une interdiction.
L'Interassociative lesbienne, gaie, bi et trans (Inter-LGBT), rassemblant une cinquantaine d'associations, s'est élevée, dans un communiqué, contre "les ciseaux (qui) ressortent du placard".
"Les publicités diffusées par Illico ne varient pas d'un titre LGBT à l'autre: c'est donc toute la presse magazine LGBT qui pourrait être menacée", estime l'Inter-LGBT. Le ministre de l'Intérieur "François Baroin doit abandonner la procédure engagée", ajoute-t-elle.
De son leur côté, Aides (lutte contre le sida), la fédération des centres LGBT, An Nou Allé (Noir(e)s LGBT et leur amis), le Comité pour la journée internationale de lutte contre l'homophobie (IDAHO), le Conseil représentatif des associations noires (Cran) estiment que "l'administration menace la liberté d'information".
"Comment ne pas voir (...) une pression destinée à faire taire un média qui a pris position pour Madame Royal ?", interrogent-elles, demandant à M. Baroin de "clarifier la situation" et souhaitant que le président Jacques Chirac, les candidats Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal "se prononcent".
Le directeur de la rédaction d'Illico, Jacky Fougeray, avait fait valoir que le contenu de sa revue ne diffère pas de celui de nombre de ses confrères de la presse gay et soulignait qu'Illico n'est diffusé que dans un réseau d'établissements (bars, discothèques, saunas...) "dont l'accès est précisément interdit aux mineurs".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wiwi
Julie McCoy


Nombre de messages : 11869
Age : 39
Localisation : somewhere in between
Date d'inscription : 07/12/2005

MessageSujet: Re: Illico menacé d'interdiction   Mar 1 Mai - 20:42

[wiwi MG] ptit déplacement de sujet wnk3

Aie..on serait aux USA, je dirais " 5ième amendemeeeeeeeeeent !!"

perplexe sans parler du politique, c'est disponible dans des endroits interdits aux mineurs..pffff

Y en a marre du conformisme à sa mèmère des fois j'vous jure !!!

_________________
*Me Muero Por Besarte* / I'm a S** Dealer / Nobody's own you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacha
Jenny's Pictures


Nombre de messages : 692
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: Illico menacé d'interdiction   Jeu 14 Juin - 23:12

Finalement...


Le magazine Illico cesse de paraître

Deux mois après la menace d'interdiction, le magazine Illico doit cesser de paraître. Le coup a fini par porter : les dommages liés à cet épisode ont rendu l'équation économique intenable. Explications par Jacky Fougeray.

Par Jacky Fougeray, directeur de publication d’"Illico"

En 1992 -Illico avait alors 4 ans d'existence- France Telecom décâblait le réseau de rencontres minitel gay 3615 BOY. Prétexte : "contenu pornographique présentant un danger auprès des mineurs". L'éditeur de ce service-phare des rencontres homos de l'époque était le magazine Illico. Sa rédaction dénonçait le lobbying des associations familialistes auprès de l'opérateur téléphonique d'Etat et sa croisade politique contre le "minitel rose". Résultat : 3615 BOY fut sacrifié pour l'exemple et Ilico évita de peu la disparition. A l'époque, en effet, le magazine tirait les revenus qui lui permettaient de faire fonctionner sa rédaction de son réseau minitel. Les milieux "familialistes" savaient parfaitement ce qu'ils faisaient : taper au porte-monnaie et faire taire une voix qui les dénonçait sans relâche et qui portait la parole de ce qu'ils détestent le plus au monde, les pédés.

Illico réchappera de ce mauvais coup grâce la mise en oeuvre d'un nouveau "modèle économique" qui fera de la publicité gay en plein essor le moteur du financement du journal. 15 ans plus tard, ce modèle montre ses limites face une dépression indéniable de la sphère commerciale gay qui tourne à vide depuis quelques années. Illico a dû puiser dans d'autres ressources depuis un certain temps pour assurer son équilibre financier, comme la mise en place d'activités commerciales parallèles de vente de produits destinés à la clientèle gay.

La révolution Internet est venue concurrencer la trajectoire du magazine lancé en 1988 et qui est à ce jour le plus ancien titre d'information de la presse homosexuelle française. Illico a pris sa place dans cette "révolution" et installé en quelques années un site qui fait référence dans cet univers, comme le journal imprimé avait ouvert la voie à la presse gratuite en France. E-llico.com a même supplanté son inspirateur "papier", puisqu'il le dépasse en audience, et de beaucoup. L'arrivée d'Internet, pour Illico comme pour tous les médias imprimés, bouscule sévèrement le modèle économique inventé il y a près de vingt ans. Pour être plus explicite, il le dynamite même en lui assignat de nouvelles obligations tout en le privant de moyens de les réaliser. Lecteurs moins nombreux, effondrement du marché publicitaire, formule éditoriale contraignante face à la souplesse du web : tout concourt depuis deux ou trois ans à fragiliser et même hypothéquer l'avenir d'un "modèle" qui a fait les beaux jours de la presse gay parisienne.

Nous nous interrogions donc de façon "existentielle" sur l'avenir d'Illico quand un soubresaut aussi inattendu que fatal est venu nous frapper. La procédure d'interdiction engagée par le ministère de l'Intérieur à l'encontre d'Illico, il y a deux mois, est venu ajouter davantage de problèmes encore à une équation déjà passablement délicate.

L'affaire qui a touché le magazine est non seulement le scandale que nous avons dénoncé au regard de la liberté d'expression et du risque de censure qu'elle représente, mais elle a aussi son versant commercial. L'odeur de souffre répandue à cette occasion autour du titre, l'incertitude et l'inquiétude qu'elle a suscité ont rapidement provoqué des dommages "collatéraux" qu'il faut dénoncer à leur tour. Comme dans le cas de Gai Pied -à qui nous avons plusieurs fois comparé le nôtre-, les dégâts indirects se font sentir une fois passée la menace de départ.

Comment en effet rassurer banquiers, imprimeurs, papetiers et quelques autres partenaires économiques essentiels de l'entreprise quand la manifestation du danger s'est faite si proche ? Comment convaincre encore certains annonceurs publicitaires plus ou moins craintifs face aux évènements quand ils ont été eux-mêmes désignés comme cible potentielle du ministère dans son action à notre encontre ?

Dans un tel contexte, le mauvais coup engagé contre Illico finit par porter. Comme en son temps la coupure de notre réseau minitel avait attenté à notre "économie", l'épisode de la menace d'interdiction sonne comme le coup de grâce pour le journal. L'interdiction légale n'aura certes pas été prononcée, mais au bout du compte Illico en vient à devoir déposer les armes sous l'effet pervers d'une bombe économique à retardement. Le but que d'aucuns, à l'origine de tout ce processus, recherchaient est donc atteint.

Illico -dans sa version imprimée- va donc devoir cesser de paraître. L'entreprise n'est définitivement plus viable après cet épisode. Illico doit renoncer à poursuivre l'édition ininterrompue de son magazine depuis 19 ans exactement. Le numéro du 15 juin est donc le dernier qu'il vous est donné de lire sur papier. Certes, beaucoup d'entre vous avaient déjà pris l'habitude de nous lire sur le net. Mais, le symbole pèse encore de son poids : la diffusion du magazine un jeudi sur deux dans les établissements gay parisiens relevait d'une habitude quasi-rituelle qui "matérialisait" le rapport d'un journal avec ses lecteurs. Un rapport de confiance et de complicité que nous avons pu mesurer lorsque la menace a surgi. Il va falloir désormais s'en passer quels que soient les regrets des lecteurs et, bien entendu, de tous ceux qui au cours de ces presque 20 ans ont réalisé Illico, journalistes et non journalistes ...

E-llico.com, héritier intellectuel du magazine, va poursuivre le travail entamé il y a près de 20 ans avec d'autres moyens, une autre structure et, à court terme, une démarche repensée à la seule lumière d'un outil formidablement souple et réactif, pour exercer le travail d'observateur engagé qui a été celui d'Illico magazine. Souhaitons que cette disparition, pour (profondément) regrettable qu'elle est, soit l'occasion pour E-llico.com de trouver l'occasion d'un rebond. Espérons qu'orphelin de sa matrice, le site Internet saura reprendre le flambeau à sa façon et poursuivre avec ses lecteurs le formidable travail d'information et de débat qu'Illico a su mener jusqu'à ce jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
caramel33
DJ Carmen's Musics


Nombre de messages : 1170
Age : 30
Localisation : Pas-De-Calais.....Là où il fait souvent froid!
Date d'inscription : 03/10/2005

MessageSujet: Re: Illico menacé d'interdiction   Ven 15 Juin - 13:23

C'est dingue ça.
C'est bizarre que l'on interdise pas les magazines pornographiques qui eux sont beaucoup plus accessible aux mineur.
VIVE LA LIBERTE D'EXPRESSIONS!
pascontent pascontent pascontent pascontent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Illico menacé d'interdiction   Aujourd'hui à 11:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Illico menacé d'interdiction
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interdiction d'allaiter?
» Non à l'interdiction des avertisseurs de radars dans les véhicules
» vers une interdiction des perturbateurs endocriniens?
» la liberté des femmes menacée
» Docu sur Arte : La biodiversité menacée, quelles solutions pour demain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The L Word Study :: Baragouinages :: Mauvais Genre-
Sauter vers: