The L Word Study

Forum d'etudes sur les représentations des lesbiennes dans la série The L Word
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Prise de conscience...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Véro
Cap'tain Stubing


Nombre de messages : 4016
Age : 44
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Prise de conscience...   Ven 12 Aoû - 9:09

Juste comme ça (sans rapport direct avec mon mémoire....) accepteriez vous de nous raconter comment vous avez pris conscience de votre homosexualité ou bisexualité, pour celles et ceux concernés.
Merci de resituer dans le contexte socio-geo-temps, histoire qu'on comprenne mieux.
Ca a été difficile? Violent? Progressif? Naturel? Tranquille?

_________________
véro!
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire ! Oscar Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pinkypooh.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Ven 12 Aoû - 9:50

Oula c'est fort interessant, de mon coté j'y réfléchis et j'essayerai de retranscrire au mieux...
Revenir en haut Aller en bas
KittyButtler
Radar


Nombre de messages : 445
Localisation : chez moi
Date d'inscription : 10/07/2005

MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Ven 12 Aoû - 19:42

C'est moi qui commence on dirait....
Ce fut une prise de conscience tardive vu que c'était vers 24-25 ans (j'ai 31 bientot 32 alors pour le contexte de l'époque, faites le calcul lol). Cette prise de conscience s'est faite avec l'aide d'un psy que j'allais voir pour d'autres problèmes d'ailleurs. Et il s'est avéré que c'est ressorti d'un coup, comme un flash. Je n'ai pas été si choquée que ça, mais c'est comme si l'evidence s'imposait. Bien sûr, retrospectivement, tout s'est eclairé et j'ai pensé souvent "bon sang, comment je n'ai pas pu identifier ça, c'était tellement evident!". Sans exagerer, je crois qu'avant d'avoir 24-25 ans je n'existais pas pour les autres: pas de relation avec qui que ce soit, que ça soit amoureuse ou meme amicale, alors ne parlons meme pas de sexe! On me trouvait bizarre, inaccesssible, froide, distante. Au fond, je pense que c'était mon mal être et mon extreme timidité qui m'empechait d'y voir clair, sans parler de ma famille (non, je ne donne pas de détails)... il a fallu attendre donc un bon moment avant cette prise de conscience...
Bon voila, c'est aussi détaillé que je le peux. Et c'est bon pour l'analyse, lol, je vois deja des psys
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/grand_chelem_tennis/
Gabala
Radar


Nombre de messages : 255
Localisation : 23 ans, Bretagne
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Sam 13 Aoû - 11:15

En réalité je le sais depuis que je suis toute petite, mais bizarement je ne m'en suis pas rendue compte...En 5ème j'écrivais des lettres d'amour a ma prof de musique (sans lui donner bien sur perplexe ) et lui ecrivait "je t'aime", mais je n'ais jamais réalisé vraiment ce que ca impliquait!

Mon premier baiser (avec la langue lol) : a 10 ans, avec une copine de camping.
Mes premières découvertes du corp humain : uniquement avec des filles!
Mon premier orgasme : a 14 ans, avec une fille, sans comprendre ce qui m'arrivait (j'était neuneu lol)

Mais je m'en suis réellement rendue compte en terminale, quand j'ai eu des sentiments pour une fille de ma classe.

Pour le contexte, je rentre en 4ème année de fac ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecell.skyblog.com/
Johnny
Dana 's boulette!


Nombre de messages : 4912
Age : 32
Localisation : Anglet
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Sam 13 Aoû - 11:31

On nage en plein délire psy, là...entre kitty butler, fan de Woody Allen (il allait souvent chez le psy, parait-il) et Gabala, travaillée inconsciemment par son inconscient (c'est le cas de le dire...)...que dirait ce bon docteur Freud?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://johnnybdetoucheditions.tumblr.com/
Gabala
Radar


Nombre de messages : 255
Localisation : 23 ans, Bretagne
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Sam 13 Aoû - 12:04

Arf ca c'était avant ^^
Maintenant je ne suis plus tiraillée Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecell.skyblog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Sam 13 Aoû - 14:16

Bon pour moi... Je me suis souvent di bi mais en fait non j esuis réellement hétéro... Après mes premières expériences avec des filles et de longues traversées du désert, il m'a toujours été difficile d'aborder une fille ou simplement de luiprendre la main (mais je me soigne lol)... Alors vivant dans un monde imaginaire et tiraillé par le besoin physique de partager un moment, j'ai eu quelques expériences "homo"... Ca n'a jamais été concluant, simplement "pratique"... Durant cette période, j'étais bi enfin sexuellement mais je ne suis attiré que par les filles... Maintenant que j'ai + d'opportunités, je ne cherche plus de contact "homo"...
Au jour d'aujourd'hui je comprends la simplicité de l'approche amoureuse, la simplicité du mensonge, de la manipulation et auourd'hui je préfère rester honnète et seul et lorsque je partage un moment physique avec une femme, c'est uniquement parce que nous le souhaitions tous les deux... Et puis le corps d'une femme est tellement plus "parfait" que le corps d'un homme...
Revenir en haut Aller en bas
KittyButtler
Radar


Nombre de messages : 445
Localisation : chez moi
Date d'inscription : 10/07/2005

MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Sam 13 Aoû - 20:54

Citation :
On nage en plein délire psy, là...entre kitty butler, fan de Woody Allen (il allait souvent chez le psy, parait-il) et Gabala, travaillée inconsciemment par son inconscient (c'est le cas de le dire...)...que dirait ce bon docteur Freud?
Ouais bon, ça s'est arrangé depuis lol! Et pis d'abord c'est pas du délire!! lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/grand_chelem_tennis/
Johnny
Dana 's boulette!


Nombre de messages : 4912
Age : 32
Localisation : Anglet
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Dim 14 Aoû - 8:22

amthium a écrit:
Et puis le corps d'une femme est tellement plus "parfait" que le corps d'un homme...
C'est vrai...Plus lisse, plus tendre et plus doux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://johnnybdetoucheditions.tumblr.com/
sweetjane
The Lust World


Nombre de messages : 3891
Age : 30
Localisation : Strasbourg et Vienne en Autriche
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Lun 15 Aoû - 0:05

Johnny B. a écrit:
amthium a écrit:
Et puis le corps d'une femme est tellement plus "parfait" que le corps d'un homme...
C'est vrai...Plus lisse, plus tendre et plus doux...

bon j'ai beau être 100% lesbienne et trouver le corps des femmes. enfin de certaines femmes très beau également je ne crois pas qu'on puisse dire que le corps de la femme est plus beau que celui de l'homme .. cela est de l'autre de la subjectivité et sensibilité de chacun il me semble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Lun 15 Aoû - 8:39

Alors hum... j'étais en 4ème... donc j'avais euh... 13 ans...

On était assise en français (tables disposées en U) avec ma meilleure amie à côté de moi, et une autre amie à son opposé.
Je sais pas comment ça m'est venu ni pourquoi j'ai fais ça mais j'ai envoyé un petit message à ma meilleure amie et à l'autre en leur disant que je crois avoir un faible pour une fille de la classe.

Je ressentais de l'attirance c'est vrai, mais c'était comme un jeu pour moi... une découverte... parce que j'ai une imagination assez débordante et comme je suis fan de Willow Rosenberg (cf Buffy) j'ai eu envie de découvrir l'homosexualité en même temps qu'elle...
Il est vrai que je n'avais pas vraiment d'amis proches d'où le fait que j'ai eu une amie imaginaire qui n'est autre que ma charmante Willow ! Bref...

Donc je leur ai envoyé ce mot et elle n'ont pas vraiment était surprise...
Ce qui m'a surprise moi-même c'est que je ne me sentais pas différente par rapport à tous ces hétéros qui m'entouraient... Certaines peuvent mal le prendre que de se rendre compte de son homosexualité... mais Willow a était un bon prof...

Voilà... bien qu'après je me suis remise avec les garçons pour enlever l'étiquette de Sale Gouine Enragée sur mon front... je suis à présent avec la fille, que dis-je, la femme la plus formidable qu'il puisse exister à mes yeux !...
Revenir en haut Aller en bas
sweetjane
The Lust World


Nombre de messages : 3891
Age : 30
Localisation : Strasbourg et Vienne en Autriche
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Lun 15 Aoû - 22:54

je ne voulais pas répondre à ce post car j'avais peur qu'il ne soit trop long.. mais bon tant pis je me lance pour les courageux qui seraient susceptibles de me lire .. car je vais vous raconter l'hsitoire de mon homosexualité de mon enfance à maintenant...

J'étais une enfant solitaire et angoissée maladroite de surcroit mais tous les élèves étaient un peu jaloux de moi parce que j'avais un privilèges incroyable c'était celui de pouvoir être dans les bras de la maitresse on était en maternelle je suçais mon pouce dans son manteau .. j'avais 4 ans .. un peu tôt pour parler d'homosexualité.. mais j'aimais tellement être dans ses bras.. quand je suis allée en primaire je pensais que je n'aurias plus droit à ses calins et pourtant une surprise m'attendait non seulement j'avais encore droit au calins de ma maitresse mais en plus ceux de ma maitresse de cp ce1 étaient encore plus doux .. je crois que ce fut mon premier amour d'enfant comme la plupart des enfants .. sauf que les autres enfants se faisaient des bisous entre eux.. moi je ne les approchais pas beaucoup je me mettais sur les genoux de la maitresse ..

cependant contrairement à mes frères nés en 1998 et en 2000 moi a 5 6 ans je ne savais pas ce que signifiait le mot homosexuel ni heterosexuel d'ailleurs ce mot est venu bien plus tard..

bon en grandissant j'ai comméncé à devenir enfin un peu sociable jusqu'à avoir des amis très proches et à intégrer une équipe de hand que j'adorais ... cependant, je me souviens que je n'étais pas très à l'aise dans les vestiaires et encore moins dans les douches collectives je ne comprenais pas pourquoi car on ne peut même pas parler de trouble ou d'attirance mais me trouve au beau milieu de jeunes filles en culottes me genait je devenais de plus en plus pudique jusqu'à me refermer sur moi meme dans une sorte de bulle ..

au collège mes copines commençaient à avoir despetits copains à se maquiller pour les boums danser des slows (ah !! les années 90!!! lol) à parler de garçons toute la journée moi je m'en fichais completement je m'entendais mieux avec certains garçons ... mais petit à petit mes camarades ce sont aperçu de mon absence d'interet pour les garçons et on m'a surnommée la nonne intello j'ai gardé ce surnom longtemps sans en souffrir .. ma bulle protectrice était toujours là ...

à cette époque puisqu'on m'appelait la nonne je m'étais plus ou moins dit que j'étais ainsi (non pas une religieuse j'ai perdu la foi à 11ans) mais chaste.. mais l'homosexualité en général et surtout masculine m'interessait en effet .. dans les séries les films on ne voyait pas beaucoup d'homosexualité féminine mais on commençait à voir des gays je me susi directement sentie concernée par cela dès qu'il y avait un reportage ou quoique ce soit je ne voulais rien rater .. et quand un de mes camarades disais sale pédé à un autre je montais directement sur mes grand chevaux ..

mais je ne me disais toujours pas homo j'étais "nonne" c'était clair dans ma tete il y avait les héteros papa maman les homo (le meilleur ami de ma mère par exemple les bi.. et les rien autrement dit moi je ne me sentais attirée par personne et n'aimais personne..

jusqu'au jour où .. et oui je suis tombée amoureuse d'une jeune fille .. j'avais 14 ans elle 13 .. je dis amouruese mais à l'époque je ne le voyait pas comme ça .. qu'est-ce que l'amour? je lui écrivais des tonnes de lettres passionées nous sommes devenues très amies mais petit à petit je me suis rendue compte que ce n'était pas une amitié comme d'habitude .. j'étais amoureuse de Marion cela allait de soi mais étais je lesbienne pour autant? je me suis posée la question plusieurs fois dans la tete .. cette question revenait tout le temps ... comment savoir, comment être sure? ...j'étais torturée et je souffrais atrocement de cet amour adolescent... ce qui était sur c'est que je n'étais pas hétero.. mais j'étais censée être nonne..

Mulholland drive de David Lynch je vais voir ce film seule .. c'est une révélation artistique pour moi je n'avais jamais vu quelque chose comme ça .. et je vois cette scène magnifique où l'une des femmes dit à l'autre "I'm in love with you" elles s'embrassent .. et là tout est clair pour moi ça y est!! je n'avais jamais resssenti quelque chose d'aussi intense.. à ce moment je me suis dit que rien n'était plus beau de voir deux femmes qui s'aiment .. et je suis lesbienne .. j'avais 15 ans ..

voilà la prise de conscience s'arrête là .. à ce moment là j'étais ravie c'était une évidence et j'en étais très heureuse et je l'ai très bien accepté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morphée
Radar


Nombre de messages : 322
Localisation : 25 ans, IDF
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Mar 16 Aoû - 9:35

Effectivement SweetJane, c'est long!!! lol! Mais je vais tout de même tout lire. Je voulais juste relever ce point auparavant:

Gabala a écrit:
Mon premier orgasme : a 14 ans, avec une fille, sans comprendre ce qui m'arrivait (j'était neuneu lol)

Mais je m'en suis réellement rendue compte en terminale, quand j'ai eu des sentiments pour une fille de ma classe.

Qu'est-ce qu'il s'est passé à 14 ans pour que tu aies carrément un orgasme? Je ne comprends pas pourquoi tu n'as pas saisi tout de suite que tu étais lesbienne car en terminale, tu avais déjà 17-18 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morphée
Radar


Nombre de messages : 322
Localisation : 25 ans, IDF
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Mar 16 Aoû - 9:40

Citation :
et là tout est clair pour moi ça y est!! je n'avais jamais resssenti quelque chose d'aussi intense.. à ce moment je me suis dit que rien n'était plus beau de voir deux femmes qui s'aiment .. et je suis lesbienne .. j'avais 15 ans ..

la suite, la suite!!!

Et maintenant, tu es moins introvertie? Tu as eu des relations dès 15 ans ensuite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SexToy
Julie McCoy


Nombre de messages : 6687
Age : 44
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Mar 16 Aoû - 10:15

Pour ma part, j’ai assumé très tardivement mon homosexualité.

J’ai toujours eu le sentiment d’être «étrange» par rapport à mes camarades.
Enfant, j’étais très «garçon manqué», sportive, débrouillarde, manuelle, habillée «en garçon» au grand désespoir de ma grand-mère et de ma tante, qui me trouvaient «mauvais genre», ce qui a occasionné énormément de souffrance pour moi.

Je ne partageais pas vraiment les préoccupations des filles de mon âge sur tel ou tel chanteur ou acteur. Je trouvais toujours les chanteuses ou les actrices plus enthousiasmantes que les autres, mais c’était un secret et je suivais mollement le mouvement de mes camarades hétéros.
J’ai eu des petits copains pour explorer un peu les réactions de mon corps. Je me suis découverte très sensuelle et intéressée pas la chose, mais pas tellement par les garçons.

Mes parents n’ont jamais eu de comportement ou de propos homophobes. Mon père, passionné d’histoire, a toujours insisté sur le fait qu’Alexandre le Grand ou Richard Cœur de Lion étaient gay, mais que ça ne les empêchaient pas d’être des personnalités historiques de toute première importance.
J’ai compris assez rapidement et confusément qu’ils étaient tous deux bisexuels (ce qu’ils m’ont confirmé le jour de mon coming-out).

J’ai régulièrement eu des coups de cœur pour des profs ou des actrices et, vers 15 ans, inquiète, je m’en suis ouverte à ma mère.
Elle a simplement dit «Ce n’est pas grave. Il se pourrait que ça passe».
On ne pouvait espérer plus grande ouverture d’esprit.
Cependant, pour moi, ça a simplement différé le moment où je me pencherais réellement sérieusement sur la question.
J’ai attendu avec confiance que «ça passe», que mes coups de cœur s’espacent et disparaissent.
Mais c’est l’inverse qui est arrivé.

Tout ce qui touchait à l’homosexualité féminine m’attirait et m’angoissait en même temps.
J’ai l’impression d’avoir mené une lutte de tous les instants à partir de ce moment-là.

A 18 ans, j’ai vu le film «Henry & June», inspiré de la vie d’Anaïs Nin et qui explore son attirance pour June, la femme d’Henry Miller, qu’elle a rencontrée dans les années 30 à Paris. J’étais dans tous mes états en voyant leur scène d’amour inattendue à la fin du film, prisonnière devant la mise en image, sur grand écran, de mes fantasmes les plus laborieusement refoulés.

En sortant de là, je me suis dit que j’aurai vraiment du mal à continuer comme ça. L’année suivante, j’ai rencontré un beau et gentil garçon qui avait l’air fou de moi et, tout en me disant que je faisais une bêtise, je me suis installée avec lui. Nous avons vécu 6 ans comme mari et femme. J’ai même cru un instant être enceinte de lui.
Sexuellement, c’était très triste, mais comme c’était mon premier amant, je me disais que ça allait probablement s’améliorer avec le temps, ce qui n’a pas été le cas.
J’étais avec lui et les filles, malgré tout, ne quittaient pas mes pensées, mais il était comme un garde-fou, parce que je me disais que tant que j’étais avec lui, je ne le tromperais jamais, donc que je n’accèderais jamais à ce désir de plus en plus difficilement refoulé.

Lorsque nous nous sommes séparés, j’ai mis à peu près six mois à «déposer les armes», à cesser de lutter contre ce que je ressentais. J’ai commencé par me dire que j’étais certainement bisexuelle, avant de reconnaître, d’admettre, que non, décidément, je n’aimais pas les garçons et que j’étais tout simplement lesbienne. Surtout que je venais de rencontrer, sur mon lieu de travail, une jeune femme charmante qui me faisait littéralement tourner la tête.

C’est elle qui m’a aidée, sans le savoir, à mettre de l’ordre dans mes sentiments.
Elle était censée être hétérosexuelle, comme moi, et a cheminé de son propre côté.
J’avais 28 ans et elle 32, le jour où nous nous sommes révélé nos sentiments mutuels et où nous avons longuement fait l'amour sur mon petit lit étroit.
C’était il y a cinq ans.
Nous sommes toujours ensemble.

_________________
Je suis une sorcière queer (blog)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://extincteur.blogspot.com
Véro
Cap'tain Stubing


Nombre de messages : 4016
Age : 44
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Mar 16 Aoû - 11:01

Avec émotion, à mon tour, je me lance... SexToy, tu m'as fait frémir, il y a dans ton parcours tant d'intersections avec le mien...

Alors oui, enfonçons le clou... moi aussi j'étais différente des autres filles de mon age, en retrait, plus passionnée par les jeux de garçons et les activités turbulentes et sportives que par leurs cordes à sauter et frous frous qui m'insupportaient...
Par chance mon pere etant un nomade des travaux publics, nous bougions beaucoup, je changeais souvent d'école, nous vivions en caravane à l'écart des villages et de fait, j'avais une vie sociale plus tournée vers les adultes, et, ma compagne de route durant longtemps : la solitude...
A 6 ans, j'étais amoureuse de Sabrina des "Droles de Dames" sans vraiment donner de sens à ce sentiment que je n'ai qualifié d'amoureux que plus tardivement. J'aimais Sabrina, son coté espiegle, un peu garçon manqué, affranchi, etc... elle etait comme un modéle, celle à qui j'aspirais ressembler, mais paradoxalement aussi, celle que je me plairais à avoir au creux de mes bras...
J'ai grandi. Ma vie sociale s'est intensifié car mes parents ont opté pour le sédentarisme. D'abord à l'étranger puis en France.
J'étais proche des garçons, on partageait les mêmes gouts, les mêmes activités, j'étais proche mais en tant que pote... forcément quand ils voulaient plus que ça, ça ne collait plus... Et vers 11-12 ans, ça commençait à les tarabuster ce truc... Paralléllement, je cotoyais des filles qui finissaient souvent par faire l'aveu que j'étais le mec de leurs rêves... sauf que je n'en etais pas un... Anecdote interessante, à cette epoque deux filles différentes et sans le savoir, m'ont fait passer aux yeux d'autres qui ne me connaissaient que de vue pour leur petit copain... L'une des deux m'a même dit que c'était pas grave que je sois une fille, pour elle...
Mais non non non! Je luttais... c'était impensable pour une gamine de 12 ans en 1984 de vivre un tel truc...
J'étais sensible à l'homosexualité, m'émeuvait pour des films, sujets la traitant, notamment les emissions qui parlaient du "cancer gay".
J'étais nonne aussi comme sweet, jusqu'au jour où je me suis dit "faisons comme les copines", 1er baiser et booofff.... vraiment je ne comprenais pas en quoi c'était exaltant!
Alors retour à la vie de nonne!
Ma cousine dont j'étais trés proche m'a dit à 13-14 ans qu'elle me voyait avec des femmes plus tard et j'ai répondu "c'est possible"... je m'ouvrais à cette possibilité, mais en restais là...
Les années ont passé, les coups de foudre amicaux hyper extra exclusifs se sont enchainés mais rien à déclarer... A 15 ans à peine, une fille de ma classe me déclare sa flamme, tente des approches, je la rejatte violemment "je suis pas gouine!". A 16 ans c'est la catastrophe, mon corps androgyne se met à muter... tant et si bien que je croise bien plus souvent le regard des mecs penché vers ma potrine que fixé dans mon regard!
Je le vis mal. Pourtant je lutte tjs contre moi même et finis par trouver un petit gars mignon, gentil, délicat, pas trop viril à mon gout et m'abandonne dans ses bras avec la fougue d'un escargot au reveil...
Il est patient, me sait vierge, se montre on ne peut plus indulgent quant à mes refus répétés, finis par ne même plus évoquer de demande même implicite. Pourtant le jour de mes 18 ans je me dis qu'il est temps! Je prends mon courage à deux mains entreprend l'impensable mais c'est l'echec, le dégout, la nausée... Le pauvre, il est adorable, ne comprend pas mon rejet soudain mais me le pardonne. Je suis tombée sur un ange et je le catapulte aux enfers! Je me dis que résoluement je dois être frigide, et je cantonne ma sexualité et à ma sensualité à une activité personnelle et non partageable...
On se sépare vite aprés et je rencontre une femme... mariée... mére de famille! La totale! Elle a 8 ans de plus que moi, elle m'attire dans ses bras, tisse sa toile autour de moi, m'isole socialement. Je tombe sous le charme, découvre ma sexualité, comprends que je ne suis pas frigide mais homo... Je vois "Henry & June" à cette époque et.... waouh... cette sensualité entre Anaïs et June... hummmm... Mais, vu la situation, l'homosexualité est associée à infidélité, mensonges, et autres joyeusetés... je sombre. Je me dis que mes choix dans la vie sont hyper restreints: 1 - je choisis de vivre mon homosexualité et m'épanouis affectivement mais perds parents et amis. 2 - je choisis parents et amis, me marie, fais comme tlm auperil de mon epanouissement affectif... Bref dans un cas comme dans l'autre c'est tres moyen!
Seule évidemment puisqu'isolée par sa volonté. Peu à peu je m'enfonce dans ce qu'un medecin finira par dénommer comme une "dépression" qui m'entrainera vers les medocs, la prise de poids, les idées noires, le repli, la culpabilité, le dégout, la honte... TS.
Là l'homosexualité est arrivée à -10 dans mon echelle d'appreciation des choses.
Je quitte la femme par qui involontairement tout cela est arrivé mais me mets à l'abri de tout sentiment amoureux ou toute construction possible. Je me rends vite compte que mon abri est de paille et que le moindre souffle suffit à l'anéantir!
Les histoires se succèdent et ne se ressemblent pas, "Bound", "When night is falling" et "Pourquoi pas moi" me suivront dans ces étapes, m'aident à avancer...
Il me faudra attendre 28 ans pour enfin accepter mon homosexualité et la vivre sereinement, sortir dans le "milieu", faire mon "coming out" et le militantisme ets arrivé illico... Tres vite j'ai voulu etre là pour eviter à certains jeunes qui croiseraient ma route de traverser ce par quoi j'etais passée... juste etre là dans toute ma zenitude, ma serenité, ma jovialité et mon dynamisme pour dire qu'être homo ça veut pas dire être malheureux...
Mes parents acceptent tres bien le fait que je sois lesbienne et la famille que nous formons avec ma cherie et ses 2 gnomes et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes... Y avait un 3eme choix en fait, être épanouie dans mon homosexualité et avoir ma famille et mes amis qui étaient les plus siceres autour de moi...
C'est celui que j'ai fini par faire, la route a été longue mais peu importe le temps, les épreuves, l'énergie et les larmes que ça m'a couté, car le jeu en valait largement la chandelle. Mon bonheur au quotidien n'a pas de prix...


PS : excusez c'etait un peu long... mais vu mon grand age... loll

_________________
véro!
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire ! Oscar Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pinkypooh.net
Johnny
Dana 's boulette!


Nombre de messages : 4912
Age : 32
Localisation : Anglet
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Mar 16 Aoû - 11:42

Sex Toy, Véro, vous avez donc vécu des histoires assez torturées...Et, sarah-jane, j'ai bien aimé le coup de ta maîtresse qui te prenait dans ses bras...ça intéresserait Freud!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://johnnybdetoucheditions.tumblr.com/
SexToy
Julie McCoy


Nombre de messages : 6687
Age : 44
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Mar 16 Aoû - 12:22

Véro a écrit:
SexToy, tu m'as fait frémir, il y a dans ton parcours tant d'intersections avec le mien...
Shocked Hallucinant !
A quelques détails près, on pourrait superposer nos histoires !
(Et moi aussi j'adorais Sabrina Duncan ! Smile)

_________________
Je suis une sorcière queer (blog)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://extincteur.blogspot.com
Véro
Cap'tain Stubing


Nombre de messages : 4016
Age : 44
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Mar 16 Aoû - 12:28

Johnny B. a écrit:
Sex Toy, Véro, vous avez donc vécu des histoires assez torturées...Et, sarah-jane, j'ai bien aimé le coup de ta maîtresse qui te prenait dans ses bras...ça intéresserait Freud!
Ce doit être generationel... Jusqu'en 99, 'homosexualité n'était pas super mediatisée ou alors... fallait voir l'horreur...! T'avais le choix entre etre alcoolique, drogué, nevrosé ou suicidé, quand tu voyais les rares emissions sur le sujets!

_________________
véro!
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire ! Oscar Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pinkypooh.net
SexToy
Julie McCoy


Nombre de messages : 6687
Age : 44
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Mar 16 Aoû - 12:32

Oui, c'est vrai.
Les seules lesbiennes médiatisées étaient Martina Navratilova (et les commentateurs du tennis à la télé n'étaient vraiment pas très fins dans leurs remarques!) et Catherine Lara (mais c'était pas trop mon style de musique... ni de femme, d'ailleurs !).

C'est maigre, tout ça, quand on est ado...

Ah... et puis il y a Catherine Deneuve qui fait l'amour avec Susan Sarandon dans «Les Prédateurs».

_________________
Je suis une sorcière queer (blog)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://extincteur.blogspot.com
Véro
Cap'tain Stubing


Nombre de messages : 4016
Age : 44
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Mar 16 Aoû - 12:54

SexToy a écrit:

Shocked Hallucinant !
A quelques détails près, on pourrait superposer nos histoires !
(Et moi aussi j'adorais Sabrina Duncan ! Smile)
Dis... tu seras pas ma jumelle??? gooood2

_________________
véro!
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire ! Oscar Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pinkypooh.net
sweetjane
The Lust World


Nombre de messages : 3891
Age : 30
Localisation : Strasbourg et Vienne en Autriche
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Mar 16 Aoû - 23:47

Morphée a écrit:
Citation :
et là tout est clair pour moi ça y est!! je n'avais jamais resssenti quelque chose d'aussi intense.. à ce moment je me suis dit que rien n'était plus beau de voir deux femmes qui s'aiment .. et je suis lesbienne .. j'avais 15 ans ..

la suite, la suite!!!

Et maintenant, tu es moins introvertie? Tu as eu des relations dès 15 ans ensuite?


bon je pensais qu'on devait juste parler de sa prise de conscience lol ...

la suite en pv Morphée wnk3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabala
Radar


Nombre de messages : 255
Localisation : 23 ans, Bretagne
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Mer 17 Aoû - 7:55

Morphée a écrit:
Effectivement SweetJane, c'est long!!! lol! Mais je vais tout de même tout lire. Je voulais juste relever ce point auparavant:

Gabala a écrit:
Mon premier orgasme : a 14 ans, avec une fille, sans comprendre ce qui m'arrivait (j'était neuneu lol)

Mais je m'en suis réellement rendue compte en terminale, quand j'ai eu des sentiments pour une fille de ma classe.

Qu'est-ce qu'il s'est passé à 14 ans pour que tu aies carrément un orgasme? Je ne comprends pas pourquoi tu n'as pas saisi tout de suite que tu étais lesbienne car en terminale, tu avais déjà 17-18 ans.


Ben je jouait au docteur avec une copine et ca s'est fait par accident lol dailleur j'était pas tres futée a cette époque et je n'ai pas compri ce qui m'arrivait et j'ai eu tres peur lol. Je n'ai pas compris avant car je pense que je refoulait, et je pensais que jouer au docteur avec ses copines etait normal et que tout le monde le faisait ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecell.skyblog.com/
Gabala
Radar


Nombre de messages : 255
Localisation : 23 ans, Bretagne
Date d'inscription : 07/07/2005

MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Mer 17 Aoû - 8:06

Je viens de lire vos histoires les filles et effectivement ce doit etre générationel.
Merci, merci de nbous avoir ouvert la voie ^^
Et quand je pense que les ados de maintenant, c'est (enfin dans certains endroits lol) totally open. Je cotoie souvent une fille de 16 ans que je connais depuis toute petite, ainsi que ces copains, et c'est inimaginable.

"Tiens au fait, untel il est pd"
"Ha ouais? Bha faudra que je lui présente mon pote là..."

Meme moi quand je lui ai annoncé, je flippais et tout et elle s'est foutue de moi genre "bha t'aurais pu me le dire plus tot"

J'avais regardé un "ca se discute" su l'homosexualité feminine, et beaucoup de femmes de la 30aine avait vecu longtemps avec un homme avant de se mettre avec une femme.

Dailleurs y'en avait une (jolie dailleur hihi) dont l'histoire était exactement celle de sex-toy. C'était pas toi dès fois? emu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://titecell.skyblog.com/
Johnny
Dana 's boulette!


Nombre de messages : 4912
Age : 32
Localisation : Anglet
Date d'inscription : 25/07/2005

MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Mer 17 Aoû - 11:01

C'est évident que les générations d'aujourd'hui sont plus ouvertes que les précédentes et moins que celles qui suivront...Véro, j'avais lu dans "Le Nouvel Obs" que tu avais vu à 15 ans un reportage où des filles se faisaient traiter de "sales g*****s" et t'avais flippé...
Cela dit, je pense que l'intolérance subsistera toujours ici ou là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://johnnybdetoucheditions.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Prise de conscience...   Aujourd'hui à 22:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Prise de conscience...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» ayé, la décision est prise !
» allaitement et prise de poids ou pas du bébé
» Bleu énorme suite à prise de sang
» questionnement sur la prise en charge alimentaire
» Prise en main de la V12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The L Word Study :: Baragouinages :: Mauvais Genre-
Sauter vers: