The L Word Study

Forum d'etudes sur les représentations des lesbiennes dans la série The L Word
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 que pensez-vous de la bisexualité ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
sweetjane
The Lust World


Nombre de messages : 3891
Age : 30
Localisation : Strasbourg et Vienne en Autriche
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Mer 24 Aoû - 15:07

Itjihad a écrit:
Sweet, il ne s'agit pas d'empêcher la nana avec laquelle tu es d'aller voir ailleurs..

C'est juste que lorsque tu aimes quelqu'un, tu n'as pas tellement envie de la partager, et si dans certains cas on partage, c'est souvent qu'on n'a pas le choix. Et c'est dur à vivre.


Je crois que c'est un problème de conception et de tempérament.

En fait, toi tu revendiques le droit sweetjane.

Et moi, je m'attache aux devoirs. Pas des devoirs obligatoires, je ne vois pas les choses ainsi.

L'amour se prouve plus par des actes que par des mots.


Quant à la satisfaction que tu tires de tes aventures d'un soir, c'est tant mieux pour toi si çà fait souffrir personne et que çà vous plait. (jamais souffrir?)

Mais quand même, un corps s'apprivoise, les corps ont besoin de temps pour s'harmoniser et vraiment se connaître. Pour savoir comment se faire plaisir, comment se ressourcer, comment se détendre ensemble.

Et puis avec les aventures d'un soir, garre au fiasco?

Mais une fois de plus, tout çà n'a rien à voir avec notre sexualité, c' est lié à nos conceptions, tout simplement.

et bien je ne crois pas justement que l'amour rende forcément possessif.. sinon c'est un sentiment encore plus nocive que ce que je pensais.. c'est egoïste ... tout simplement .. par ailleurs si dès le départ les deux persones affirment que la fidélité physique n' aucun sens pour elles .. il n'y a pas infidélité ..

et en effet je revendique le droit tu as vu juste quant au dezvoir j'ose espérer qu'il n'y ait pas je n'aime pas trop ça à vrai dire..

ce que je ne supporete pas dans ce que vous appelez amour.. c'est sa convention . autrement dit ses obligations justement .. tout est predisposé.. ça ne m'interesse âs .. comme si que chaque personne sur terre un jour trouverait une autre personne avec qui elle vivrait une aventure exclusive amoureuse et sexuelle et ces deux personnes formeraient u ncouple.. c'est dogmatique c'est le seul mot qui me vienne à l'esprit.. pour ceux à qui ça arrive et qui ssont bien ainsi je le respecte je le répète.. mais pourquoi l'imposer à la planète entière? je revendique mon droit à la différence.. ma conception de la vie est différente.. d'autres partagent ma manière de voir les choses mais on est souvent minoritaires et on l'affiche pas beaucoup ...

Certaisn rêve d'amour à deux moi je ne mange pas d ece pain là c'est tout.. je n'ai pas un problème afectif pour autant..

quant aux filles qui eles croyaient en l'amour et ont tenté de ma faire changer d'avis.. je suis navrée pour elles mais je n'y peux rien .. et je précise juste pour Itjihad que je ne couche pas avec les filles qui sont susceptibles d'avoir des sentiments pour moi .. le but dans ce genre de rlation c'est que chacune soit satisfaite et que personne ne souffre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Mer 24 Aoû - 15:18

Ah bah là, t'as bien défendu ton bifteck Sweetjane, et j'apprécie toujours autant ton franc parler.
Ton ton incisif vient de faire mouche.
Ok, je me tais. Je te comprends mieux.
Revenir en haut Aller en bas
SexToy
Julie McCoy


Nombre de messages : 6684
Age : 44
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 11/07/2005

MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Mer 24 Aoû - 15:19

sweetjane, la «Brian Kinney» du forum. fete

_________________
Je suis une sorcière queer (blog)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://extincteur.blogspot.com
sweetjane
The Lust World


Nombre de messages : 3891
Age : 30
Localisation : Strasbourg et Vienne en Autriche
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Mer 24 Aoû - 15:30

Brian de queer as folk? on m'a beaucoup parlé de lui mais je n'ai pas encore vu la série
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ice_quee
Invité



MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Mer 24 Aoû - 19:41

C vrai qu'en arrivant sur la forum, je t'ai trouvé sweetjane, comme une marginale de l'amour. Mais au fond, je comprends ce que tu dis.
Et je suis en partie d'accord, malgré mon petit faible pour le romantisme! lol
Et tu as raison de défendre ta vision de la vie, merde alors on fait ce qu'on veut, on pense ce qu'on veut!! Ce putain de conformisme, cette paresse intellectuelle avec laquelle la plupart de gens se complaisent ( je ne parle pas de vous, you are so smart!)
Merde au monde, quoi!
C'était lmon coup de gueule! je suis un peu sous tension, en ce moment!!!

Ce forum est vraiment sympa....
Revenir en haut Aller en bas
sweetjane
The Lust World


Nombre de messages : 3891
Age : 30
Localisation : Strasbourg et Vienne en Autriche
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Jeu 25 Aoû - 0:02

merci de comprendre ce que je tente d'exprimer ambre ça me touche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara
Invité



MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Jeu 25 Aoû - 0:35

ambre je trouve qu'il manque un petit "fuck the word"bravo dans ton message (sa sonne mieux en anglais) (quoi pourquoi vous me regardez comme ça? tarteu dans ta tronc bon c bon j'ai compris chut ) non mais en plus j'ose faire l'ironique mais c vrai des fois ce monde est désespérant (en profite pour faire de la pub pour sa future communauté dans les montagnes mexicaines "oui nous pouvons allez vivre dans l'espoir d'un monde meilleurs chez nos ami(e)s rebelles du chiapas")
Revenir en haut Aller en bas
sweetjane
The Lust World


Nombre de messages : 3891
Age : 30
Localisation : Strasbourg et Vienne en Autriche
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Jeu 25 Aoû - 0:37

ah non moi je vais au pérou dans ce cas là pas au mexique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sweetjane
The Lust World


Nombre de messages : 3891
Age : 30
Localisation : Strasbourg et Vienne en Autriche
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Jeu 25 Aoû - 1:40

SexToy a écrit:
sweetjane, la «Brian Kinney» du forum. fete

si on parle bien du brian de queer as folk ... je proteste je ne lui ressemble pas une seconde .. je préfère les principes et la manière de vivre de shane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Jeu 25 Aoû - 7:27

Ok, alors je rejette un coup d'oeil à la question de départ, peut on être bi et le rester?

Ca reviendrait à dire, peut-on être hétéro et le rester? (Cà mfait penser à une remarque qui a été faite : pourquoi est-ce qu'on est hétéro?)
Cà dépend si on est polygame ou monogame je crois.
En somme, je crois qu'on peut être bi, casé et fidèle, sans pour autant rejeter nos préférences sexuelles
D'ailleurs, quand on est avec personne, faudrait dire qu'on est autosexuel dans la période!lol
Et puis on pourrait presque dire aussi, je suis laetitiasexuelle, ou hervésexuelle, pourquoi pas? Quand on est bi, c'est ce qui sonne le mieux... et quand on s'en fout aussi, remarque.
Revenir en haut Aller en bas
Bulma
Radar


Nombre de messages : 395
Age : 39
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 09/08/2005

MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Jeu 25 Aoû - 8:42

Itjihad a écrit:
Ok, alors je rejette un coup d'oeil à la question de départ, peut on être bi et le rester?

Ca reviendrait à dire, peut-on être hétéro et le rester? (Cà mfait penser à une remarque qui a été faite : pourquoi est-ce qu'on est hétéro?)
Cà dépend si on est polygame ou monogame je crois.
En somme, je crois qu'on peut être bi, casé et fidèle, sans pour autant rejeter nos préférences sexuelles
D'ailleurs, quand on est avec personne, faudrait dire qu'on est autosexuel dans la période!lol
Et puis on pourrait presque dire aussi, je suis laetitiasexuelle, ou hervésexuelle, pourquoi pas? Quand on est bi, c'est ce qui sonne le mieux... et quand on s'en fout aussi, remarque.

bravo bravo bravo suis espantée..;je gamberge un peu comme ça moi aussi et ça fait plaisir, c fin c très fin, ça se mange sans fin!!! lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ice_quee
Invité



MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Jeu 25 Aoû - 12:19

Ca fait du bien de s'exprimer! J'en deviendrais presque zen, enfin j'ai encore du chemin!

Pour résumer, il y a beaucoup de possibilités dans le domaine disons des relations humaines lol , à chacun d'y trouver son compte!
Revenir en haut Aller en bas
Morphée
Radar


Nombre de messages : 322
Localisation : 25 ans, IDF
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Dim 28 Aoû - 10:13

Merde j'ai commencé à vous raconter mon histoire mais ça a buggé grr2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morphée
Radar


Nombre de messages : 322
Localisation : 25 ans, IDF
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Dim 28 Aoû - 10:35

Tant pis, je vais résumer. C'était surtout pour répondre à Itjihad.

Pendant 8 mois, j'ai eu une relation avec une fille et mon copain en même temps (pas un plan à trois) et crois-moi quand les sentiments s'y mêlent et s'entremêlent, tu ne sais plus si tu respectes ou pas ta copine ou ton copain, tu ne sais plus qui tu préfères, qui tu aimes vraiment, tu ne sais plus du tout où tu en es! Parfois, je la voyais elle l'après-midi et lui le soir.
Pourtant j'avais (et j'ai encore) des sentiments pour les deux, je me suis même mise à la préférer elle mais c'était trop compliqué, je ne suis pas prête finalement à vivre ma bisexualité au grand jour et elle non plus. C'était super dur de se retenir de l'embrasser dans des lieux publics, de devoir constamment surveiller autour, etc.
Aujourd'hui, elle vit dans un autre pays très loin et je n'arrête pas de pleurer.
Là je pense à Sweetjane, non pas parce que je suis amoureuse de toi lol mais c'est vrai que les relations sans attache sont moins dures au niveau des séparations mais on n'est jamais à l'abri de tomber amoureuse tu sais. Au début, ce n'était qu'un simple jeu entre elle et moi mais par la suite, ça s'est transformé en une histoire passionnelle, fusionnelle et trés trés sentimentale.
Je ne pense pas qu'elle soit partie à cause de notre relation, elle avait prévu ce départ depuis longtemps et on se disait récemment pour se consoler que c'était mieux ainsi car notre histoire n'avait pas d'avenir même si je lui disais souvent "pars pas" (j'ai oublié de préciser que c'était également devenue une relation assez possessive, comme Sweetjane les aime!!!). J'espère rester en contact avec elle et garder, au moins, notre relation "amicale" intacte.

J'ai pas mal résumé, je raconterai tout en détail une prochaine fois si ça vous intéresse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morphée
Radar


Nombre de messages : 322
Localisation : 25 ans, IDF
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Dim 28 Aoû - 10:40

Morphée a écrit:
je ne suis pas prête finalement à vivre ma bisexualité au grand jour et elle non plus. C'était super dur de se retenir de l'embrasser dans des lieux publics, de devoir constamment surveiller autour, etc.

On en revient à ce que vous disiez par rapport au fait que les bisexel(le)s devraient eux et elles aussi faire leur coming out... sparadra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Dim 28 Aoû - 11:19

Raconte pas la prochaine fois, raconte tout de suite!!!!! gooood2
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Dim 28 Aoû - 11:47

Morphée a écrit:
Morphée a écrit:
je ne suis pas prête finalement à vivre ma bisexualité au grand jour et elle non plus. C'était super dur de se retenir de l'embrasser dans des lieux publics, de devoir constamment surveiller autour, etc.

On en revient à ce que vous disiez par rapport au fait que les bisexel(le)s devraient eux et elles aussi faire leur coming out... sparadra



Pas si simple.. Comment caractériser -non pas nos préférences - mais le choix d'un partenaire de sexe éventuellement différent aux yeux de nos "entourants". Bisexuel c'est pas clair, en soi c'est pas clair.
Homo c'est plus clair.

J'ai plein de trucs qui me vienne en tête mais c'est le bordel.
Concernant le coming out

1/ La difficulté du coming out ne tient pas qu'au fait d'annoncer une préférence souvent mal perçue. On dévoile bien plus que çà, on dévoile tout un parcours de silence et de non dit. Et on livre nos clés.
Si tu as construis des relations amicales pourtant solides sur des sentiments amoureux au départ, voir pendant longtemps, ou tout le temps (parce que le coeur est grand), alors ces amies vont se poser des questions car elles vont comprendre énormément de choses.
Je parle d'amies intimes.
Comment vont elles se sentir ensuite à notre contact? Ne vont elles pas faire attention justement, à ce contact? (dans quelle mesure avons nous d'ailleurs besoin de ce contact? ) Et les copines avec qui on prend des douches, même au sport (et qu'on soit bi ou homo c le même pb finalement), comment çà se passe ensuite? comment se croisent les regards sur le corps? Comment çà se passe dans la tête, amies intimes ou pas. Car on peut avoir des amies intimes, tout se dire, absolument tout faut çà!

Est-ce qu'on aurait beaucoup d'amies si on n'avait pas de "coup de coeur"?

En fait, beaucoup de gens, et les homos souvent les premiers voient la bisexualité comme de l'homosexualité refoulée. On n'est pas forcément de la même culture (homosexuelle) donc on est encore plus marginalisé qu'eux.
E
3/ Etre bi à 20 ans ou à 50 c'est pas pareil. Car on peut se caser avec quelqu'un à un moment donné, et alors, si c'est un mec, on sera redevenu hétéro?

L'affichage bisexuel est compliqué.


c'est encore flou en fait, j'arrive pas bien à expliquer le fond
mais oui! c'est çà la biseaxualité, c'est un sacré bordel!!!
Et çà fout le méga bordel notamment dans notre vie, et dans notre coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Dim 28 Aoû - 12:19

Encore deux trois truc qui me viennent:
On éveille forcément le soupçon de l'infidélité en affichant sa bisexualité.
On ne se sent pas dans le secret quand on est avec un mec et la bisexualité n'est plus à l'ordre du jour. Y'a des longues périodes comme çà des fois d'ailleurs.
Un respect pour la personne avec laquelle on est, pour l'image qu'on renverra d'elle même. Elle qui fait le choix d'être avec une personne bisexuelle.
Difficulté avec les deux genres sexuels finalement.
Et quand la bisexualité vous prend au dépourvu?
A quoi çà sert un coming out bi?
On en revient toujours au même truc, tout est question d'environnement, de peser le pour et le contre concernant les conséquences, etc.
Et si on ne veut vivre sa bisexualité que dans le secret?
Le pouvoir du secret, ses envoûtements.

Pas simple.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Dim 28 Aoû - 15:28

je croit que la bisexualité existe, je suis restée 5ans avec une fille, après je suis restée un peu plus de 2ans avec le pere de ma fille, et aujourd'hui je suis a nouveau avec une fille depuis plus d'un an, et entre ces periodes je suis sortie aussi bien avec des filles qu'avec des mecs et j'ai des amis qui ont le même schéma de vie que le mien. exclam
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Dim 28 Aoû - 16:39

Morphée a écrit:
Tant pis, je vais résumer. C'était surtout pour répondre à Itjihad.

Pendant 8 mois, j'ai eu une relation avec une fille et mon copain en même temps (pas un plan à trois) et crois-moi quand les sentiments s'y mêlent et s'entremêlent, tu ne sais plus si tu respectes ou pas ta copine ou ton copain, tu ne sais plus qui tu préfères, qui tu aimes vraiment, tu ne sais plus du tout où tu en es! Parfois, je la voyais elle l'après-midi et lui le soir.
Pourtant j'avais (et j'ai encore) des sentiments pour les deux, je me suis même mise à la préférer elle mais c'était trop compliqué, je ne suis pas prête finalement à vivre ma bisexualité au grand jour et elle non plus. C'était super dur de se retenir de l'embrasser dans des lieux publics, de devoir constamment surveiller autour, etc.
Aujourd'hui, elle vit dans un autre pays très loin et je n'arrête pas de pleurer.
Là je pense à Sweetjane, non pas parce que je suis amoureuse de toi lol mais c'est vrai que les relations sans attache sont moins dures au niveau des séparations mais on n'est jamais à l'abri de tomber amoureuse tu sais. Au début, ce n'était qu'un simple jeu entre elle et moi mais par la suite, ça s'est transformé en une histoire passionnelle, fusionnelle et trés trés sentimentale.
Je ne pense pas qu'elle soit partie à cause de notre relation, elle avait prévu ce départ depuis longtemps et on se disait récemment pour se consoler que c'était mieux ainsi car notre histoire n'avait pas d'avenir même si je lui disais souvent "pars pas" (j'ai oublié de préciser que c'était également devenue une relation assez possessive, comme Sweetjane les aime!!!). J'espère rester en contact avec elle et garder, au moins, notre relation "amicale" intacte.

J'ai pas mal résumé, je raconterai tout en détail une prochaine fois si ça vous intéresse.


c marrant si j'ose ireton histoire car j'ai exactement vécu la meme chose suaf que ma relation a moi a duré 5 ans ms ce que tu as écris ct exatement ce ma copine et moi avions fait ce qui c passé.
elle est elle aussi parti à l'etranger à l'epoque pour essayer de clarifier ce qu'elle ressentait pour so copain et moi.
on a rompu ,ms on ne sait plus parler pendant un an ms ensuite à force de bcp de patience et de compromis ns sommes redevenues amies
Revenir en haut Aller en bas
Morphée
Radar


Nombre de messages : 322
Localisation : 25 ans, IDF
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Dim 28 Aoû - 17:06

Itjihad a écrit:
Raconte pas la prochaine fois, raconte tout de suite!!!!! gooood2

Il était une fois...

Tout a commencé sous forme de jeu. On se parlait beaucoup sur msn à cette époque. J'ai commencé à lui faire tout un tas de sous-entendus pour "plaisanter". Elle, à l'époque, n'avait jamais eu dans l'idée d'embrasser une fille, elle ne s'était jamais posée la question si elle aimerait ou pas en fait. Moi, je lui disais que ça ne me dérangerait pas du tout, que ça ne me ferait rien, que ce serait comme embrasser un mec, rien de plus ni de moins. Donc on a commencé à jouer là-dessus, à en parler au téléphone pendant des heures mais sans trop se voir car on habitait assez loin l'une de l'autre. Une fois, elle est venue chez moi et on s'est fait quelques massages, la relation devenait déjà un peu plus tactile et au téléphone je lui disais qu'un jour je l'embrasserais pour lui montrer que j'embrasse trés bien et je lui expliquais comment je ferais (toujours pour le jeu) . Un soir, on était dans ma chambre et je ne sais pour quelle raison (sûrement pour regarder la télé soit-diant!), on était allongées dans mon lit l'une face à l'autre et on s'est rapprochée tout doucement, j'ai commencé à caresser ses lèvres et à me rapprocher encore un peu plus près (je l'apprivoisais en quelques sortes!), elle ne me paraissait pas très hostile alors j'ai collé mes lèvres aux siennes et là on s'est fait un bisous tout mignon. Ensuite, je lui ai dit qu'il fallait que je lui montre comment j'embrasse réellement et là (encore pour le jeu bien entendu) je l'ai embrassé, vraiment embrassé. Elle s'est enfin mise à réagir et à m'embrasser également pendant 20 bonnes minutes sans s'arrêter. On en a ensuite beaucoup parlé encore au téléphone, on se disait que c'était un truc de dingue, elle me disait qu'elle ne pensait pas qu'elle aimerait autant m'embrasser, que c'était trop bien, etc. Mais en même temps, on avait super peur de ce qu'il nous arrivait! Parfois on essayait de se dire que ça n'était rien de bien important mais on se voilait la face, et les fois où l'on réalisait vraiment, on prenait peur et on essayait l'une comme l'autre de mettre un peu de distance mais on a jamais réussi. Bien au contraire, notre relation a pris de plus en plus d'ampleur. On est passées de se voir 1 fois toutes les 2 semaines à 1 fois par semaine, sans compter qu'on se parlait pratiquement toutes les nuits au téléphone et sur internet.
Puis nous avons été rapprochées géographiquement car j'ai trouvé un petit boulot pas loin de chez elle (comme par hasard), donc on se voyait une fois tous les deux jours, je voyais de moins en moins mon copain et quand ça n'allait pas avec lui, je trouvais refuge auprès d'elle. Je pense que ça la rassurait un peu que j'aie un copain même si elle était jalouse par moment. Certaines fois où j'étais avec lui (il faut savoir que je le vois très peu donc c'était assez rare), elle m'appelait ou bien m'envoyait plein d'emails et moi je l'appelais aussi quand j'étais avec lui pour la rassurer, pour qu'elle sache que je continuais tout de même à penser à elle, que je ne la prenais pas du tout pour un bouche-trou. J'ai même commencé à la préférer elle, je lui disais et elle me répondait "naaaaan arrête c'est pas vrai" car elle ne voulait pas réaliser à quel point on était accro l'une de l'autre, que tout ce qu'elle ressentait était réciproque. Je crois que c'est plus facile d'oublier quelqu'un qu'on aime et qui ne nous aime pas car on se sent obligé de l'oublier alors qu'il n'y a aucune raison de laisser quelqu'un qu'on aime et qui nous aime en retour sauf quand l'histoire est un peu compliqué malheureusement... Comme je l'ai déjà dit, on a essayé de s'éloigner mais quand l'une voulait mettre des distances, l'autre faisait tout pour la retenir.
Donc on a vécu comme ça ces quatre derniers mois, en se voyant le plus possible, en ne passant pas une seule journée sans se parler ou sans s'envoyer un sms. On n'arrêtait pas de se dire ce qu'on éprouvait l'une pour l'autre. On a arrêté d'essayer de s'éloigner (sauf avant qu'elle parte, elle s'est dit que ce serait mieux pour moi si elle faisait comme Drazic a fait à Anita dans Hartley, vous voyez? Essayer de m'envoyer chier pour que j'ai la haine contre elle et que je ne l'aime plus. Mais elle ne l'a pas fait. Et moi, il m'arrivait de ne pas décrocher quand elle m'appelait mais finalement je craquais et je la rappelais tout de suite après). Je ne suis même pas partie en vacances cet été juste pour elle car je savais qu'elle allait bientôt partir dans un autre pays alors je ne voulais pas perdre le peu de temps qu'il nous restait à être ensemble!
Les aurevoirs ont été très durs, elle a pleuré, moi je me suis retenue mais je fais beaucoup moins la fière aujourd'hui. Elle me manque atrocement. Desfois, j'ai l'impression qu'elle va revenir en fait, qu'on se verra dans une semaine puis je redescends sur Terre et je réalise que je ne la verrai pas avant un bon bout de temps. Je savais déjà à quel point elle compte pour moi mais c'est vrai que ce sont lorsque les gens ne sont plus là qu'on s'en rend vraiment compte.
Mais je ne regrette rien. On en a bien profité, on s'est vues le plus de fois qu'on le pouvait, on a vécu ce qu'on avait à vivre et peut-être que tout n'est pas fini, qui sait? Je pense aller la voir, elle pense revenir à Noel. D'ailleurs, elle m'a appelé pendant que j'écrivais ce message, ça m'a fait trop plaisir bien que ce fut trop court! J'ai tellement peur qu'elle m'oublie, que tout change entre nous, que tout se finisse, etc.
C'est d'autant plus difficile que nous avions une relation partagée entre amour et amitié. On pense que notre relation amoureuse n'a pas d'avenir donc on aimerait garder notre relation amicale intacte mais en même temps peut-être qu'on ne peut pas être amies sans ce petit côté amoureux. Et donc, on n'arrêtait pas de se dire tout plein de mots d'amour et je sais que le jour où je vais remarquer qu'elle ne m'en dit plus, je vais être déçue mais d'un autre côté on ne peut pas continuer comme ça si l'on veut réellement avancer chacune de son côté. C'est assez complexe mais on verra bien car jamais je n'aurais imaginé auparavant en arriver à ce point avec elle donc laissons le temps nous dire ce qu'il adviendra de notre relation...

To be continued...

Elles vécurent heureuses et eurent beaucoup d'enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morphée
Radar


Nombre de messages : 322
Localisation : 25 ans, IDF
Date d'inscription : 30/07/2005

MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Dim 28 Aoû - 17:22

syd1725 a écrit:

c marrant si j'ose ireton histoire car j'ai exactement vécu la meme chose suaf que ma relation a moi a duré 5 ans ms ce que tu as écris ct exatement ce ma copine et moi avions fait ce qui c passé.
elle est elle aussi parti à l'etranger à l'epoque pour essayer de clarifier ce qu'elle ressentait pour so copain et moi.
on a rompu ,ms on ne sait plus parler pendant un an ms ensuite à force de bcp de patience et de compromis ns sommes redevenues amies

En écrivant, je me suis dit que certaines personnes allaient peut-être se reconnaître, c'est pour ça que je me suis permise de vous raconter mon histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sweetjane
The Lust World


Nombre de messages : 3891
Age : 30
Localisation : Strasbourg et Vienne en Autriche
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Dim 28 Aoû - 19:23

Citation :
Là je pense à Sweetjane, non pas parce que je suis amoureuse de toi lol mais c'est vrai que les relations sans attache sont moins dures au niveau des séparations mais on n'est jamais à l'abri de tomber amoureuse tu sais. Au début, ce n'était qu'un simple jeu entre elle et moi mais par la suite, ça s'est transformé en une histoire passionnelle, fusionnelle et trés trés sentimentale.


Ravie de savoir que tu n'es pas amoureuse de moi Morphée mdr ...

Jamais à l'abri de tomber amoureux ... hum oui c'est ce qu'on dit à ce qui parait ... Admettons ... mais il suffit se savoir limiter les dégats en fait .. relation sans attache oui ça existe mais pour être franche c'est très rare ça ne marche pas aussi simplement que je le voudrais ... parce que justement il ya toujours un lien plus ou moins fort que ce soit considéré comme de l'amitié ou autre chose ... pour réussir à avoir des relations sans attaches il faut faire beaucoup d'efforts sur soi parce qu'il est plus ou moins naturel de vouloir offrir ce que l'autre demande ... sauf si on en est pas capable dans ce cas il vaut mieux se tourner vers oi avant tout et éviter de faire souffrir l'autre personne .. je trouve cela extremement délicat je ne reussis pas tout le temps malheureusement c'est pourtant quelque chose qui me parraissait simple au premier abord

je n'aime pas faire de différence entre les filles et les garçons et pourtant après avoir beaucoup observé et rencontré des personnes homosexuels et bisexuels .. il m'a semblé que les rapports pouvaient être plus simple entre deux hommes qu'entre deux femmes ... je n'arrive pas à expliquer pourquoi il n'y a peut-être pas d'explication ... mais pour l'instant je n'ai pas rencontré une seule fille qui ne s'est pas "attachée" à moi alors qu'elle connaissait ma conception ... alors que mes amis gays ont rarement ce problème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Lun 29 Aoû - 3:36

Morphée, merci pour ton histoire.

C'est compliqué la bisexualité, la bi-attirance, la bi-préférence, la bi-sentimentalité...
Les double-vies!
C'est de la schyzophrénie sexuelle, on ne sait plus où donner de la tête, du sentiment (et du cul!).

Nos voix nous portent de tous côtés!

Cà crée que des situations compliquées en fait.
Mais elle est aussi là l'excitation (jamais loin de la frustration cette excitation).

T'en as d'autres encore des histoires parallèles?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Lun 29 Aoû - 5:14

Morphée a écrit:
Tant pis, je vais résumer. C'était surtout pour répondre à Itjihad.

Aujourd'hui, elle vit dans un autre pays très loin et je n'arrête pas de pleurer.

Au début, ce n'était qu'un simple jeu entre elle et moi mais par la suite, ça s'est transformé en une histoire passionnelle, fusionnelle et trés trés sentimentale.
[...]
Je ne pense pas qu'elle soit partie à cause de notre relation, elle avait prévu ce départ depuis longtemps et on se disait récemment pour se consoler que c'était mieux ainsi car notre histoire n'avait pas d'avenir même si je lui disais souvent "pars pas" (j'ai oublié de préciser que c'était également devenue une relation assez possessive, comme Sweetjane les aime!!!). J'espère rester en contact avec elle et garder, au moins, notre relation "amicale" intacte.


J'ai construit une relation avec un mec (plus d'un an) sur une base de départ "départ" moi aussi. Au début, je ne disais même pas à mes amis que j'étais avec car pour moi çà n'allait pas durer, ce n'était pas sérieux, je n'avais ps de sentiments, juste une très forte attirance physique, et des deux côtés.
Mais les sentiments se sont révélés, malgré nos dénégations à ce sujet. Tout ce qu'on faisait, tout ce qu'on disait ne pouvait pas influer sur la séparation inéluctable.
On se laisse plus facilement aller en sachant qu'on s'en va. Et les sentiments explosent quand on peut entendre le tic tac du compte à rebours et qu'il nous rappelle par la même que notre petit bonheur ne va pas durer et qu'il nous laissera un peu vide.
On fait tellement moins de chichi quand on a les données.
Et çà crée des moments forts. Pas forcément à cause de l'amour.


C'est moi qui partait.
Je faisais moins la maline aussi à l'aéroport, c'est là que je me suis vraiment lâchée, avec mes larmes, abondantes, sorties d'un puit que je découvrais alors insondable. J'avais mis la tête avant le coeur, sinon je n'aurais jamais réussi à faire ma valise et garder la tête froide pour préparer le départ. Ses larmes à lui, çà faisait longtemps qu'elles avaient commencé à m'inonder le coeur et à le faire déborder aussi.
Si je m'étais lâchée avant l'aéroport, personne en me voyant ne m'aurait laissé partir.
Je me suis donc efforcée de suivre ma tête plutôt que mon coeur, et je sais que j'ai eu raison, je sais que j'ai raison, mais c'est dur dur dur.

Il est tombé amoureux de moi car je ne tombais pas amoureuse de lui, que mes décisions étaient fermes, et pour plein d'autre raisons aussi.
Moi je ne suis pas tombée amoureuse de lui mais je l'ai beaucoup aimé et je l'aime encore. (Car quand j'aime une fois, j'aime pour toujours..) Je ne suis donc pas tombée.. mais j'ai encore du mal à marcher quand je pense à lui.(la page de cette histoire n'est pas encore tout à fait tournée, pourvu qu'une autre ..)


Et puis il y a "elle" (et celles) qui ne veulent pas de moi ou n'ont pas voulu de moi. On part aussi pour çà, pour fuir sa frustration.

Moi aussi je me suis déjà retrouvée tendrement loties dans des bras qui me veulent pour amie, une douce amie qu'on prend dans ses bras, amoureusement contre soi, qu'on veut garder toujours, qu'on aime vraiment, qu'on caline comme aucune autre amie, qu'on jalouse lorsqu'elle est avec d'autres, qui nous manque parce qu'elle est loin... une amitié amoureuse. Elle savait que je voulais, mais à peu de choses près je ne tentais rien, rien qui puisse faire surgir l'émotion sexuelle. Et puis régression progressive du contact à cause de la verbalisation. J'aurais peut-être dû fermer ma gueule (quelle conne) Car j'aurais pu me contenter de ce qu'elle me donnait déjà, et je savais qu'elle avait des générosités envers moi en regard de mon besoin affectif. Besoin de son corps, de sa chaleur, de sa voix, (de la voir,) de sa douceur, de ses conneries, de sa superficialité, de son manque de bon sens, de son impulsivité, je me sentais vivre, et j'aurais pu rester avec elle longtemps, la garder juste pour moi, et lui faire le maximum de bien, pour son coeur, pour sa tête, pour sa vie; et pour son corps et le mien.
Je ne pouvais plus supporter de la voir et de ne pas pouvoir l'embrasser, lui montrer comment je l'aime tellement.
Mais je n'étais pas pour autant amoureuse.
C'est du désira amour fort. Une aura qui vous submerge quand cet amour est près de vous, çà prend dans le corps, juste une caresse et le corps tremble; un sms et le coeur vibre.
Ah le joli dialogue amoureux des sms!
Mais c'est dangereux.. Car on n'a pas tous le même dictionnaire des sentiments..

J'ai voulu arrêter tout çà, mais au bout de quelques semaines ou quelques mois je n'y tenais plus. Et je culpabilisais tellement car elle m'aimait beaucoup, qu'elle avait besoin de moi aussi, malgré tout, en tant qu'amie. Et moi aussi. Alors je m'efforçais de me convaincre que la magie que je sentais n'était qu'illusoire, j'avais un mec avec qui çà se passait bien, çà me contentait, je l'aimais vraiment, j'avais pas le temps de m'ennuyer non plus côté coeur avec lui, j'oubliais...

Je culpabilisais, je voulais m'excuser, j'aurais dû tout cesser avant, quand j'ai senti que mes sentiments ne reviendraient pas en arrière, et surtout, quand elle a été séduite par ce que j'étais, et qu'elle m'a affectionnée. Alors parfois, notre relation reprenait, avec mes désirs en sourdine, je la voulais comme amie aussi, mais des fois j'en pouvais plus, et je ne pouvais surtout pas me voiler la face.
Elle aussi a été faible finalement dans tout çà, car c'est elle qui aurait dû prendre la responsabilité de tout arrêter, je le lui disais, laisse moi, oublie moi, retourne dans ton insouciance que j'aime tellement (non je précisais pas çà..), alors des fois elle écoutait, et des fois non, car elle ne voulait pas me perdre.
J'ai l'impression que si une nana devait me désirer et moi non, j'arriverais pour son bien et le mien à couper court. Car je sais qu'on peut pas faire "avec", je suis trop bien placée pour le savoir. Me sentir désirée de quelqu'un que je ne désire pas me ferait peur, me dérangerait surtout, car je penserais sans cesse à la frusrtration que je provoque, et puis je sais aussi d'expérience finalement, qu'on fait d'autant plus de mal à maintenir quelque chose d'aussi bancale.

la dernière fois qu'on s'est vues (bcp de kilomètres nous séparent aussi, et là encore, on s'est rencontrée en sachant qu'il y avait un terme à notre quotidien, à nos habitudes prises), çà s'est mal passé. Je suis partie brutalement, et j'étais en colère contre elle pour tout çà, contre moi surtout.
je suis encore en colère contre moi, mais je me pardonne aussi.
je me suis réfugiée auprès de mon autre amour, je l'ai quittée elle en me disant que c'est lui que j'irais voir parce que lui je le comblais, il m'aimait, était amoureux de moi, me désirait, lui. Et puis je l'aimais aussi, et je voulais ses bras pour me consoler d'elle...
Il a a peine ouvert la porte..
On a fait l'amour pendant trois jours, délaissé toutes obligations par ailleurs, on se rhabillait jamais vraiment, on se donnait beaucoup, on était généreux, je suis généreuse, et je lui ai donné aussi ce dont elle n'avait pas voulu, elle.

Au final, j'ai quitté tout le monde. Car je ne veux plus vivre d'histoires avec un garçon en sachant qu'il y a une fin. Cette histoire là, maintenant je la connais, je ne pourrais plus me voiler la face à penser que ce sera en attendant, ou juste comme çà, ou d'un commun accord, et j'en passe. Même si ma tête est solide, je sais que mon coeur ne tient pas le choc. Mais mon coeur connait ses propres faiblesses, et çà fait longtemps que ma tête a appris à ne plus le laisser être son bourreau. Je souffre quand même parfois (moi aussi j'en pleure encore Morphée) mais je sais que j'ai bien agi.
Avec "elle", il y avait déjà de la distance (plus d'un millier), et pourtant çà ne suffisait pas à nous séparer définitivement. Trop facile le téléphone, trop facile de prendre la bagnolle, j'aurais pu faire plus de kilomètres encore, trop facile le net, bref, trop facile de rester dans notre histoire.

Plus de kilomètres maintenant, puis cette histoire où je l'ai laissé et que j'étais tellement en colère contre moi-même, mais tellement, çà donne le décision ferme, çà donne la résolutionnite aigue tout à coup.

Je lui en veut à elle comme je m'en veux. Mais je lui pardonne comme je me pardonne.
je ne sais pas si la page est définitivement tournée, çà fait quelques mois maintenant (mais cette histoire dure depuis plusieurs années, à cause de la distance(ah! la distance! çà exacerbe!), je ne sais pas où elle en est dans sa vie, je ne sais pas comment elle pense à moi, mais je sais qu'elle m'aimera toujours et moi aussi, parce qu'on était avant tout des amies, qu'on savait toujours prendre soin de l'autre, et qu'on s'enrichissait vraiment. Une vraie entente. Une vraie petite magie quand même.

Mais maintenant, je ne reproduirais pas les mêmes erreurs, je l'espère. Je n'ai pas envie de souffrir, ni de faire souffrir.
Lui m'aimait moi, moi je l'aimais elle.
Mais pourquoi est-ce que c'est trop souvent comme çà? Pourquoi est-ce qu'on se transmet autant de souffrance sans pourtant vouloir ni la recevoir, ni la donner?

Mais je ne suis pas en colère contre l'amour. Car au final, j'apprends encore sur moi avec tout çà, çà ne s'arrête jamais, même quand on croit savoir ce qui peut encore nous arriver ou pas.
Je continue de m'étonner de la vie et de ses surprises.
Mes prochains amours n'en seront que plus grands encore, ou plus différents.

Peut-être que je t'envie Sweetjane, toi, la marginale de l'amour comme disait Ambre, car tu choisis de te mettre en dehors de l'amour.
Moi j'ai l'impression d'avoir été foutue à la porte.
(I'll be back...)
Et même si tu ne vis pas de relations amoureuses selon l'idée qu'on s'en fait, tu n'en vis pas moins des histoires d'amour avec ces filles qui s'attachent à toi. Cà crée des situations, çà crée de l'émotion, du sentiment.

Oulala, un vrai roman que je vous ai écrit là. J'avais envie de me partager un peu, de donner de la voix et partager mes vues.

C'est dingue, j'ai ce sentiment d'être punie quand je pense à toutes mes histoires.
En tout cas, maintenant, je suis bien avertie, et il y a toute une succession d'erreur que je ne reproduirais plus, des erreurs construites sur plusieurs années finalement.

Maintenant, je suis plus cash avec moi, j'ai moins peur de me dire, et de dire. Je sais protéger mon coeur beaucoup plus, et aussi surtout, celui des autres, je n'aime pas cette culpabilité de faire souffrir, effet de miroir tellement désagréable.

Je vais m'arrêter là, c'est encore beaucoup, j'ai sans cesse la verve.

Un constat en tout cas : les sentiments çà suffit pas.

Et puis je vais m'arrêter aussi parce que sinon je vais me faire pleurer..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: que pensez-vous de la bisexualité ?   Aujourd'hui à 14:23

Revenir en haut Aller en bas
 
que pensez-vous de la bisexualité ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» que pensez vous de ces sourcils ?
» Que pensez-vous des poupées BB ?
» qu'en pensez vous?loola trio
» Mutsy d'occas: qu'en pensez vous?
» que pensez vous du siege 2/3 cybex en promo chez carrefour?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The L Word Study :: Baragouinages :: Mauvais Genre-
Sauter vers: